8 juin 2018
Arrêté pour pornographie juvénile
Jonathan Therrien en attente de la suite
Par: Denis Bélanger

Jonathan Therrien. Photo: Gracieuseté

Plus d’un an après son arrestation pour possession, distribution et d’avoir accédé à de la pornographie juvénile, Jonathan Therrien de Belœil n’a toujours pas subi de procès ni reçu de condamnation.

L’homme âgé dans la mi-trentaine doit revenir au palais de justice de Saint-Hyacinthe le 13 juin prochain. Selon la procureure de la Couronne, Me Christine Robidoux, l’audience devant le juge devrait traiter de ses conditions de remise en liberté.

Arrêté le 24 mai 2017, Therrien avait été libéré sous condition le 2 juin. En plus d’avoir remis une somme de 1000 $, sans dépôt, l’accusé devait respecter un couvre-feu entre 22h et 6h, sauf pour quelques exceptions, dont pour le travail. Il ne peut pas non plus avoir accès à internet, se trouver dans un bar, posséder une arme ou se trouver en compagnie d’un mineur sans la présence d’un autre adulte. Jonathan Therrien doit assister sur une base hebdomadaire à des réunions des Alcooliques anonymes.

Selon Me Robidoux, il est trop tôt pour savoir si le dossier aboutira en procès ou si la défense enregistra un plaidoyer de culpabilité. De son côté, l’avocat de l’accusé, Marie-Christine Latour, n’a pas voulu commenter le dossier, soulignant que son client ne lui a pas donné le mandat de faire des déclarations aux médias.

Les faits reprochés à Therrien se seraient produits entre le 26 octobre 2016 et le 24 mai 2017. Il a été arrêté par l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet (ESEI) de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil. Les policiers ont réalisé une perquisition au domicile du suspect et du matériel informatique avait été saisi pour analyse. Au moment de son arrestation, Therrien demeurait près de l’école secondaire Polybel.

image