24 janvier 2020
Joie, déception et fierté au Tournoi bantam de Belœil
Par: Denis Bélanger

Les Mousquetaires (uniforme bleu) posant aux côtés des champions du AA. Photo gracieuseté

L’entraîneur des Mousquetaires discutant avec ses joueurs. Photo Denis Bélanger | L’Œil Régional ©

L’édition 2020 du Tournoi bantam de Belœil s’est terminée de la même façon que les autres. Bien que les résultats diffèrent d’une année à l’autre, les émotions demeurent les mêmes. De la joie et des rires du côté des vainqueurs et des pleurs et des déceptions du côté des vaincus, mais de la fierté de la part de tous les parents et les entraîneurs.

Publicité
Activer le son

Le dernier match du tournoi opposait dimanche, à l’aréna André-Saint-Laurent, les Mousquetaires de Saint-Hyacinthe au Regroupement Beauce-Nord/Bellechasse pour les grands honneurs de la catégorie AA. Quelques minutes avant l’entrée officielle des joueurs sur la patinoire, l’entraîneur de Saint-Hyacinthe, que L’Œil Régional a pu suivre de près pour la durée du match, a rappelé à ses joueurs que toutes les pratiques et les rencontres servaient à les préparer pour des moments comme une finale de tournoi. Il les a avertis que la partie ne serait pas facile.

Effectivement, aucun des deux gardiens n’a cédé une fois en trois périodes de jeu. De plus, il n’y a eu qu’une seule punition attribuée aux visiteurs. La période de prolongation de dix minutes a été très stressante pour le gardien auxiliaire des Mousquetaires. Le seul pouvoir qu’il avait était d’encourager ses coéquipiers à partir du but. Il a avoué qu’il avait eu très chaud dans cet endroit pourtant réfrigéré.

La prolongation n’a pas pu faire de maître, et le combat s’est tranché aux tirs de barrage. La séance de tirs de barrage a donné aussi son lot de suspense. Le troisième et dernier patineur des Mousquetaires avait l’occasion de prolonger la séance de tirs de barrage. Malheureusement pour lui, la rondelle n’a pas pu pénétrer la cage adverse et les représentants maskoutains ont dû s’avouer vaincus.

Après les remises des médailles et des honneurs du tournoi, les joueurs se sont retrouvés dans la chambre. Certains visages affichaient encore de la déception. Mais l’entraîneur de Saint-Hyacinthe a tenu un discours des plus positifs, mentionnant à ses joueurs qu’ils avaient disputé leur meilleur match de l’année. Il a reconnu que le résultat obtenu n’était pas celui souhaité, mais que ce genre de situation se produit dans la vie. À ses yeux, la médaille de finaliste ne doit pas être jetée aux poubelles, mais être conservée pour se rappeler ce moment.

Bilan positif
Le président du comité organisateur, Yves Rousseau, a de son côté tiré un bilan positif de la 38e édition du Tournoi bantam. Selon lui, tout s’est bien déroulé dans l’ensemble et l’achalandage était comparable à l’année précédente. De plus, la majorité des parties ont été à l’image de la finale du AA. « Nous avons eu droit à du bon calibre de jeu. Les parties ont été serrées. »

Ce dernier et son équipe feront bientôt un bilan de la 39e édition. « Nous allons aussi commencer à parler du 40e que nous voulons souligner en grand. »

Autres résultats

Trois autres finales ont été disputées dimanche. Les Mousquetaires de Saint-Hyacinthe étaient également représentés dans le match ultime du A. La formation maskoutaine a enlevé les grands honneurs de la catégorie en l’emportant 3 à 2 contre les Flames de Brossard.

Dans le B, le Blitz de Varennes s’est imposé par la marque de 1 à 0 contre les Cascades de Chambly pour décrocher la bannière de champions.

Puis, dans le BB, les Forestiers d’Amos ont gagné la finale par un pointage de 4 à 3 devant le Drakkar de Vaudreuil-Dorion.

image