16 septembre 2020
Jusqu’au 4 octobre à la Maison Villebon
Joann Côté étend ses ailes
Par: Olivier Dénommée
C’est la première fois que Joann Côté met de l’avant les animaux – dans ce cas-ci les oiseaux – dans ses œuvres. Cela lui permet de passer son message engagé tout en gardant un côté léger et  poétique.
Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

C’est la première fois que Joann Côté met de l’avant les animaux – dans ce cas-ci les oiseaux – dans ses œuvres. Cela lui permet de passer son message engagé tout en gardant un côté léger et poétique. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Artiste multidisciplinaire bien installée à Mont-Saint-Hilaire, Joann Côté a développé au fil des années une approche féministe et engagée sur plusieurs enjeux. Sa nouvelle exposition, Individus, mettant de l’avant de l’art animalier, est actuellement présentée à la maison de la culture Villebon.

Publicité
Activer le son

L’imposante Robe de trail vient nous rappeler le passé en mode de Joann Côté.
Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Pour sa nouvelle exposition, Joann Côté a notamment été inspirée par la loi 21 du Québec en créant une série de petites sculptures d’oiseaux en argile qui représentent, selon elle, chacun de nous à divers degrés. C’est aussi une façon pour elle de dénoncer l’intolérance et l’injustice dans la société.
Des titres comme Individu transportant le fardeau de son passé, Individu dont les idées sont prises dans un carcan ou Individu dans la marge aident à décrire les oiseaux dont les pattes sont presque toutes prises dans un bloc de béton, signe que la société leur empêche d’atteindre une totale liberté. « J’ai d’abord créé les œuvres de façon automatique et instinctive, puis j’ai trouvé le titre. C’est ensuite que je me suis rendu compte que tout le monde autour de moi s’y retrouvait! C’est un sujet dur, mais avec un titre rigolo », explique l’artiste, qui se dit représentée par deux de ses sculptures, Individu portant de grands projets et Individu dans la marge. « On est tous un peu cassés ou rapiécés. Notre bagage nous empêche parfois d’avancer plus vite, mais il y a de l’espoir. C’est un peu politique comme message, mais c’est léger et poétique en même temps. Ça reste simple malgré la profondeur du sujet. »

C’est avec Individu au coeur brisé que Joann Côté a débuté sa série d’oiseaux. Chaque sculpture est faite d’argile sans cuisson, de bois et de matériaux recyclés.
Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

À ces sculptures s’ajoute une série de tableaux faits à partir de matériaux recyclés et l’imposante Robe de trail, une robe créée à partir de débris trouvés par l’artiste sur la Côte-Nord… et de pneus qu’elle s’est procurés dans la région. « Les pneus, c’est pour rappeler les traces de notre société sur le territoire. Je veux sensibiliser les gens à la fragilité du territoire et à l’importance du partage de ce territoire et de ses ressources », explique Mme Côté.
En plus du message engagé de Joann Côté, l’exposition est aussi une façon de démocratiser l’art. « Avant, j’ai toujours passé mon propos par la femme, mais c’est la première fois que je fais passer le message par les animaux, dans ce cas-ci les oiseaux », reconnaît Mme Côté qui, pour l’occasion, a utilisé tout ce qu’elle avait à portée de la main pour créer les œuvres présentées à la Maison Villebon. Sa série de créations sur le thème animal se poursuit, admet Mme Côté, et il sera possible de voir d’autres œuvres similaires dans le futur.
Il est possible de découvrir Individus et son fort message social en visitant la maison de la culture Villebon les mercredis (de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 17 h), samedis et dimanches (de 13 h à 17 h) jusqu’au 4 octobre.

image