5 août 2016
Jeux olympiques : 2 sur 10
Par: Denis Bélanger
Rose Woo.

Rose Woo.

Il y a quatre ans, après les Jeux olympiques de Londres, mon ancien collègue de Longueuil et moi avions établi une liste de dix espoirs de la région susceptible d’être du rendez-vous de Rio. J’ai récemment relu cet article pour voir si notre boule de cristal était fiable. Nous avons un taux de réussite de 20%.

Oui, nous avions vu juste dans le cas de deux athlètes. La première est la jeune gymnaste de Brossard, Rose Woo. Le mérite revient amplement à Pierre Loiselle qui voyait déjà beaucoup de potentiel en Rose Woo. Je lisais déjà des articles sur ses exploits. En fait, il voyait aussi beaucoup de potentiel en sa sœur aînée, Victoria, qui faisait aussi partie de notre liste. Malheureusement, Victoria n’a finalement pas été sélectionnée sur l’équipe canadienne.

L’autre athlète de notre liste à participer aux Jeux est la judoka Catherine Beauchemin-Pinard. Cette  dernière avait bien paru à l’époque aux Championnats du monde juniors. À son 1er match, elle était venue bien près de vaincre l’une des favorites, Clarisse Agbegnenou, championne senior de France. Je tiens à souligner que nous avions fait un top dix et écarté du lot pour la rédaction de l’article, Ecaterina Guica, une autre judoka, qui sera aussi au Brésil.

Outre Victoria Woo, Rémi Pelletier-Roy en cyclisme sur piste et Philipe Guertin en nage en eau libre n’ont pas été en mesure de sécuriser leur place sur l’équipe canadienne. Nous avons également fait chou blanc dans le cas de la nageuse synchronisée Gabrielle Cardinal. Membre de l’équipe nationale, la Lambertoise de 19 ans avait joué le rôle de spectatrice à Londres. Mais par la suite, elle a pris sa retraite de la compétition.

Les autres non-élues de notre liste sont Mélika Ben Yedder (boxe), Ariane Blais (haltérophilie), Catherine Charron-Delage (soccer) et Janie Potvin (plongeon). Espérons que nous aurons un pourcentage plus élevé en 2020!!

Combat excitant
Je me dois  de revenir brièvement sur la dernière défense d’Adonis Stevenson qui a vaincu Thomas Williams Jr par K.-O. au 4e round pour conserver son titre WBC des mi-lourds.  Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu Adonis livrer un combat excitant. Il a signé une très belle victoire et démontré de belles choses.

À la suite de cet affrontement, plusieurs sont convaincus qu’Adonis peut battre Sergey Kovalev.  Kovalev est un meilleur boxeur, mais je crois qu’Adonis a un peu plus de puissance.  Mais cela dit, après probablement Eleider Alvarez en décembre, je ne serais pas surpris de voir Stevenson se battre contre le champion IBF des super-moyens, James DeGale.  Les deux sont conseillés par Al Haymon et DeGale a déjà dit qu’il serait intéressé à monter de catégorie de poids.

Mais là,  un élément de plus vient me dire que c’est encore plus plausible. À la pesée la veille du combat, Adonis pesait 173 lb et il disait qu’il aurait été capable de baisser jusqu’à 168, poids maximum chez les super-moyens.  Ça devient plus facile pour les deux parties de négocier un «catch weight». Le temps dira si j’avais vu juste.

image