9 juin 2015
Jean-Paul Thibault: de retour en cour en septembre
Par: L'Oeil Régional
Jean-Paul Thibault reviendra devant la cour criminelle de Saint-Hyacinthe le 15 février.

Jean-Paul Thibault reviendra devant la cour criminelle de Saint-Hyacinthe le 15 février.

JUSTICE. L’ex-enseignant du Collège Saint-Hilaire accusé d’agressions sexuelles sur un pensionnaire, le frère Jean-Paul Thibault, reviendra au palais de justice de Saint-Hyacinthe le 8 septembre.

Publicité
Activer le son

Le frère Thibault devrait enregistrer à ce moment-là un plaidoyer de culpabilité ou de non-culpabilité. S’il plaide non coupable, la défense aura à décider si elle veut une enquête préliminaire et un procès avec jury ou devant un juge seul.

L’accusé de 72 ans, membre de la Congrégation des Frères de Notre-Dame de la Miséricorde, avait comparu à la mi-mars après son arrestation au Lac-Sergent et avait été ensuite libéré sous condition.

L’homme a été accusé d’agressions sexuelles, d’attentat à la pudeur, d’incitation à des contacts sexuels et d’attouchements sur un adolescent alors qu’il était en situation d’autorité.

Les faits reprochés à l’accusé remontent aux années 80 et auraient été commis en partie au Collège. Le pensionnaire aurait subi les premiers attouchements à l’âge de 12 ans.  

Recours collectif: d’autres victimes  

La victime alléguée, aujourd’hui âgée de 44 ans, a déposé en mars une demande d’autorisation en recours collectif contre le frère Thibault, le Collège et la Congrégation.

Dans sa requête, l’ancien élève de l’établissement scolaire témoigne avoir été initialement agressé dans le petit dépanneur du Collège et avoir vu le frère Thibault invitant d’autres enfants à cet endroit, à l’heure du coucher.

Depuis la médiatisation du recours collectif, «d’autres personnes ont manifesté qu’ils étaient victimes aussi», confirme l’avocat qui pilote le recours, Me Robert Kugler du cabinet Kugler Kandestin.

À ce jour, impossible de savoir le nombre de victimes, mais il pourrait augmenter au fil du temps. Dans le dossier d’anciens pensionnaires agressés par des prêtes de la Congrégation des Rédemptoristes, dans la région de Québec, le nombre de victimes est passé de 1 à 130 entre le dépôt du recours collectif et l’entente hors cour sur le montant du dédommagement de 20 M$, prend en exemple Me Kugler, dont le cabinet a défendu les anciens pensionnaires.

La requête contre le frère Thibault, le Collège et la Congrégation réclame 350 000$ en dommages non pécuniaires et 500 000$ à titre de dommages punitifs et exemplaires.

 

image