6 mai 2016
Jean-Guy Sénécal revient au bercail
Par: Denis Bélanger
L'ancien maire Jean-Guy Sénécal signant le livre d'or de la municipalité en compagnie du maire actuel Yves Corriveau .

L'ancien maire Jean-Guy Sénécal signant le livre d'or de la municipalité en compagnie du maire actuel Yves Corriveau .

Que ce soit une pure coïncidence ou le fruit de la providence, le tout premier maire de la municipalité de Mont-Saint-Hilaire, Jean-Guy Sénécal, est revenu à son ancien lieu de travail le 2 mai dernier le jour de son 85e anniversaire. L’ancien premier magistrat est fier de ce qu’est devenue la Ville au cours des 50 dernières années.

«Quand je suis arrivé, ce n’était qu’un petit village, dit M. Sénécal qui a été invité par le conseil municipal à signer le livre d’or de la Ville dans le cadre des festivités du 50e anniversaire. Un de mes plus beaux souvenirs est la fusion et le développement qui se faisait rapidement.»

 

L’octogénaire demeure présentement à Saint-Mathias-sur-Richelieu, mais il aimerait bien revenir habiter à Mont-Saint-Hilaire. Sa famille est étroitement liée à cette ville. «Pendant nos fréquentations, Suzanne (sa femme) et moi venions souvent en bateau sur la rivière, pour saluer des amis, marcher et même nous baigner à la montagne, à laquelle nous étions si attachés. Nous nous disions qu’on viendrait vivre ici à notre retraite. Bien vite toutefois, nos enfants se sont annoncés et nous devions avoir une maison plus grande. Nous avons quand même eu 3 de nos 5  enfants ici.»

 

Rappelons que la municipalité est née en 1966 à la suite de  la fusion entre la petite corporation municipale de Mont-Saint-Hilaire (le secteur de la montagne et de la plaine agricole) et de Saint-Hilaire-sur-Richelieu. Jean-Guy Sénécal n’aura été maire que deux ans, ayant été succédé en 1968 par Honorius Charbonneau, mais sa liste de réalisation sont nombreuses.

 

M. Sénécal a notamment ouvert la voie à la mise en place de notre parc industriel,  procédé à la vente de la centrale électrique de Saint-Hilaire à Hydro-Québec ainsi que participé à la création d’une entité réunissant les municipalités de Beloeil, Otterburn Park, McMasterville et Mont-Saint-Hilaire, pour la gestion des eaux usées. C’est aussi lui qui est derrière la construction de l’hôtel de ville et du centre aquatique. «Nous étions en locations chez le notaire Eugène Handfield, qui était également secrétaire-trésorier de la municipalité», se souvient l’ancien maire.

 

Ce dernier verra aussi son nom associé à la salle de réunion de travail du conseil. La plaque commémorative à cet effet a été dévoilée le 2 mai à l’occasion de la séance ordinaire du conseil municipal. Plusieurs dignitaires ont été invités à la petite cérémonie, dont le ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Martin Coiteux, qui a déjà habité la région.

image