11 octobre 2017
Mairie à Mont-Saint-Hilaire
Jamais deux sans trois pour Denise Loiselle
Par: Denis Bélanger

Denise Loiselle. Photo: Gracieuseté

Candidate défaite à la mairie de Mont-Saint-Hilaire aux deux dernières élections et ancienne conseillère municipale entre 2005 et 2009, Denise Loiselle tentera sa chance une troisième fois à la mairie.

Contrairement aux élections de 2013, où elle s’était présentée avec une équipe, Mme Loiselle sera cette fois-ci candidate indépendante.

«À la dernière élection, en faisant du porte-à-porte, j’ai senti que les gens n’étaient plus aussi favorables à des lignes de parti, ajoute l’aspirante mairesse. Ce qui m’a motivée à me présenter, c’est la conférence récente de Pierre Lavoie sur le leadership humain. Quand on connaît son parcours, on sait qu’il a eu beaucoup de nons et de difficulté, mais ça ne l’a pas empêché de continuer. Il a continué à développer sa persévérance, car il savait qu’un jour, il y aurait un oui.»

Dans son programme, Mme Loiselle promet d’apporter plusieurs changements concernant la gouvernance municipale. Elle veut adopter une politique anticorruption pour soutenir la politique de gestion contractuelle, pousser la municipalité à être accréditée ISO (une norme de qualité) ainsi que développer un nouveau fonctionnement des comités pour qu’ils soient encore plus inclusifs.

«De plus, à la suite du projet de loi 122 (qui confère plus d’autonomie aux municipalités), je veux mettre notamment en place une politique de participation publique. Ça va être la nouvelle manière de consulter les citoyens», explique Mme Loiselle. Ça évitera de remettre en doute la légitimité des registres, par exemple.

Une meilleure gestion de la circulation pendant le temps des pommes est un autre engagement qui tient à cœur à Mme Loiselle. Elle propose un service de navette et note que plusieurs espaces libres le week-end, comme le stationnement de la gare, pourraient servir de stationnement pour ce nouveau service.
Pour ce qui est de la zone A-16, Denise Loiselle veut d’abord, avec la collaboration du comité à cet effet, tenir une consultation citoyenne à l’ensemble de la municipalité pour confirmer le consensus sur la protection du périmètre de la montagne, incluant la zone. Cette consultation passerait probablement par un questionnaire. «En quatre ans, ça n’a pas changé; les gens veulent protéger la montagne.»

À l’instar des dernières élections municipales, il y aura une lutte à quatre à la mairie de Mont-Saint-Hilaire. Yves Corriveau d’Avenir Hilairemontais, Luc-André Matte de Vision Citoyenne ainsi que le candidat indépendant Jean-Luc Maltais ont également déposé leur candidature.

image