26 juillet 2018
Infiniti QX50 : nouveau visage, nouvelle personnalité
Par: Marc Bouchard

La marque Infiniti est sur une lancée. Elle ne compte pas sur un réseau de concessions très nombreux, mais elle est en hausse historique. Chaque mois, elle bat son propre record de vente. Et la venue du multisegment Infiniti QX50 remodelé contribuera (en fait, il le fait déjà) au succès de la bannière, cela ne fait aucun doute.

Petit rappel historique : il y a quelques années, Infiniti avait remanié la totalité de sa gamme en modifiant les appellations. Le EX, alors petit multisegment, est devenu le QX50. Il a connu un certain succès, mais vieillissait un peu. C’est donc cette version du véhicule que l’on a repensée pour cette année. Et pas qu’un peu, faut-il le préciser.

En fait, tout a été refait. On a donc opté pour une toute nouvelle plateforme, plus résistante, utilisant davantage d’acier haute densité, mais offrant surtout une torsion améliorée de 28 %. On a installé sur cette plateforme un véhicule au design repensé, utilisant malgré tout les standards d’Infiniti.

En termes clairs, on y retrouve la grille à arches doubles qui caractérise toute la gamme, et les rondeurs communes aux utilitaires de la famille. Le capot, dont la fermeture est appelée « Clam shell » ou fermeture en coquillage, est en fait une seule pièce qui s’étend jusqu’aux arches de roue, ce qui lui confère une allure plus racée.

Phares à DEL à l’avant et à l’arrière, ligne de contour de caisse définie et le pilier C en forme d’éclair viennent compléter le style du véhicule.

L’habitacle est aussi remodelé, proposant des sièges appelés Zéro gravité qui enveloppent littéralement votre corps, peu importe son format, et qui sont confortables, même pour de longues randonnées. On peut aussi apprécier les cadrans, faciles à lire, l’affichage tête haute disponible sur certaines déclinaisons et l’espace intérieur particulièrement abondant.

En fait, malgré les dimensions réduites du véhicule, il est celui de sa catégorie qui propose le plus vaste espace de chargement arrière, notamment grâce à la banquette de deuxième rangée que l’on peut déplacer de quelques centimètres. Évidemment, cela permet aussi un plus grand dégagement pour les jambes, ce qui n’est pas négligeable.

Puis, il y a le système multimédia et multifonction. On a conservé l’affichage à double écran, ce qui divise les commandes en deux sections distinctes. J’avoue que, si l’apparence est plutôt jolie, la fonctionnalité, elle, laisse à désirer. Tout au long de la journée, chacune des fonctions que je souhaitais utiliser semblait difficile à trouver ou à manipuler. Il me faudrait sans doute plusieurs jours pour en maîtriser toutes les subtilités.

Une bonne note par contre pour la qualité de finition, le souci du détail et la précision des assemblages. Une note encore meilleure pour l’insonorisation, qui rend l’habitacle spectaculairement silencieux, ce qui a permis à mon copilote d’apprécier ma douce voix de chanteur tout au long de la journée – il est peut-être en désaccord avec cette affirmation cependant!

Sur la route

La vraie trouvaille de l’Infiniti QX50, c’est son moteur puisque le petit multisegment de luxe est le premier au monde à offrir le 4 cylindres 2,0 litres VC turbo d’Infiniti. Simplement expliqué, le VC signifie Variable compression. Une bielle articulée permet de modifier le taux de compression du véhicule, un peu comme s’il devenait au cours d’une même épreuve un marathonien et un sprinter. Il dispose de la nervosité du départ et de la capacité à tenir le rythme à long terme.

En bref, un moteur puissant, mais économe, dont la fiche technique affiche une consommation moyenne de 9,0 litres aux 100 km. J’avoue avoir fait plus que cela sur les routes ontariennes au moment du lancement, mais un essai prolongé sera de mise.

La transmission automatique, à variation continue, est correcte, et se fait pas mal oublier dans la plupart des circonstances. Les suspensions sont un peu rigides parfois, mais dans l’ensemble, elles se marient bien au confort du véhicule.

Et la sécurité est aussi au menu, avec la présence du système appelé Pro Pilot Assist et la direction adaptative qui permet de maximiser l’usage des systèmes de sécurité électroniques embarqués.

L’Infiniti QX50 est, selon les dires du constructeur, le véhicule le plus important à ce jour dans la gamme. Difficile de le confirmer, mais il est certes l’un des mieux réussis. Et même s’il fait face à une féroce compétition, le petit multisegment tirera vraiment son épingle du jeu.

image