19 mars 2020
Hyundai Nexo : évolution technologique
Par: Marc Bouchard

Photo Hyundai Canada

Réglons la chose tout de suite : si vous êtes un fervent admirateur des voitures électriques et que, pour vous, elles représentent la seule solution d’avenir, passez votre chemin. Les prochaines lignes risquent de vous hérisser le poil des bras, et je n’ai pas envie de recevoir une tonne de commentaires aux limites de la haine. Sachez que je comprends votre point de vue, mais que je m’attends à ce que l’on respecte le mien. Si c’est trop vous demander, alors ne lisez pas cette chronique.

Bon, maintenant que l’on est entre nous, je vais pouvoir vous expliquer pourquoi la Hyundai Nexo, une voiture à hydrogène, m’a impressionné. Et pourquoi, selon moi, elle pourrait bien constituer un des maillons de la future chaîne plus complexe de véhicules zéro émission.

La Hyundai Nexo, c’est le petit multisegment que Hyundai a créé pour développer sa technologie de pile à combustible. Qu’est-ce qu’une pile à combustible? Simplement une autre méthode pour produire un véhicule zéro émission.

Capsule technique

Bien que je ne sois pas un scientifique, je me permettrai quelques explications de cette nature. En résumé, une voiture à pile à combustible (ou à hydrogène) est l’équivalent mécanique d’une voiture électrique. Elle est entrainée par un moteur électrique logée à l’avant et n’émet à l’usage aucune émission polluante.

La différence : nul besoin de la brancher. Au lieu de cela, il suffit de faire le plein du réservoir d’hydrogène. Cet hydrogène se mélange ensuite à l’oxygène à travers un électrolyte, et la réaction chimique génère l’électricité nécessaire pour propulser le véhicule et dont les surplus s’accumulent dans une petite batterie. Si vous avez fait de la chimie élémentaire, vous comprendrez que hydrogène plus oxygène produisent de l’eau (H20). Ce sont donc des vapeurs et des gouttelettes d’eau qui sortent des échappements.

Bien sûr, il faut d’abord trouver la borne d’hydrogène. Pour le moment, elle se sent bien seule en plein cœur de la ville de Québec, mais une seconde, et probablement d’autres, verra le jour bientôt dans la région de la Rive-Sud de Montréal.

Le résultat général : une autonomie de 570 kilomètres, un temps et un coût de recharge similaire à l’essence et, rappelons-le, une randonnée zéro émission.

Les contre : le fait que l’hydrogène soit coûteux pour l’environnement à produire et le fait que les bornes sont dispendieuses. La voiture est aussi moins efficace, c’est-à-dire qu’elle n’utilise pas 100 % de son énergie pour se mouvoir.

Les pour : la facilité de recharge et sa courte durée. Seulement 5 minutes tout au plus, contre les heures requises pour une recharge à la maison (ou l’heure nécessaire sur une borne rapide) pour une voiture électrique. Et l’autonomie, de 570 kilomètres dans le cas de la Hyundai Nexo. Sans compter qu’elle est beaucoup plus efficace qu’un véhicule à essence et qu’elle ne demande pas de changement d’habitudes réel pour les automobilistes. Mieux encore, il serait beaucoup plus facile de construire des camions commerciaux à hydrogène qu’à l’électricité.

La Hyundai Nexo

Au-delà de sa technologie, la Hyundai Nexo est une voiture plus qu’intéressante. Sa silhouette est spectaculaire, inspirée directement des plus belles nouveautés Hyundai. Son habitacle compte sur une longue liste d’accessoires et une indéniable qualité d’assemblage. Il faut aimer l’imposante console centrale, mais autrement, le style est unique.

Quant à la conduite, elle est inspirée. Alors que j’attendais une lourdeur importante, je n’ai rien ressenti de tel malgré la présence des composantes à hydrogène. Le poids est bien équilibré, les suspensions sont confortables (et les modes de conduite faciles à sélectionner) et l’espace intérieur plus que suffisant. Le freinage est bien dosé, bien qu’il contribue à récupérer l’énergie, et le cockpit bien insonorisé.

On a bien sûr ajouté tous les éléments de confort et de divertissement, incluant les systèmes audio et multifonctions de rigueur. Même en matière de sécurité, la Nexo est bien outillée, comptant sur tous les assistants électroniques. On a même ajouté des caméras de détection des angles morts, de chaque côté du véhicule, qui affichent dans le tableau de bord les images des véhicules placés derrière nous. Le Hyundai Palisade et la nouvelle Sonata en sont aussi dotés.

En fait, si Hyundai décidait de produire la Nexo dans sa forme actuelle avec une autre méthode de propulsion, elle ferait certainement partie de mes recommandations! Il est vrai qu’à 73 000 $, elle est un peu dispendieuse. Mais reste à voir comment les choses évolueront dans l’avenir!

image