5 juillet 2018
Hyundai Kona : petit mais stylisé
Par: Marc Bouchard

La tendance est aux utilitaires sport de petit format. Souvent de très petit format. Prenez les Mazda CX3, Honda HRV ou le plus récent Nissan Kicks, et vous saurez ce que je veux dire. Hyundai ne pouvait laisser passer une telle occasion et a lancé il y a quelques semaines son petit Kona.

Depuis sa sortie, le Kona connaît un véritable succès. Il suffit de jeter un œil sur la route pour se rendre compte qu’il y en a beaucoup, et partout. Il faut dire que le petit véhicule a une silhouette toute particulière qui le distingue vraiment de ses rivaux et qu’il propose une mécanique qui n’est pas non plus négligeable.

J’admets que je ne suis pas totalement objectif puisque, dès sa sortie dans les grands salons (il a notamment fait sa première apparition officielle au Salon de l’auto de Los Angeles), il a attiré mon regard. J’aime le fait que l’on ait pris soin d’offrir une silhouette de véritable utilitaire, en ajoutant notamment des protections de plastique sur les arches de roue.

J’apprécie les blocs optiques avant largement stylisés dans un style qui leur est unique (un phare très profilé du même genre avait été installé sur les Jeep Cherokee, mais a depuis été retiré, sujet de trop de critiques). J’admire le fait que Hyundai n’hésite pas non plus à proposer le Kona dans des couleurs pour le moins criardes (les véhicules offerts à l’essai aux journalistes sont, au choix, orange vif ou vert néon).

Bref, le look du Kona est certainement une de ses plus grandes qualités. Qualité qui se poursuit d’ailleurs jusque dans l’habitacle, là où la qualité de finition est sans véritable reproche et où les équipements sont abondants et faciles d’utilisation. Non, ce n’est pas le grand confort (on parle quand même d’un véhicule de petite taille), mais il l’est bien assez pour les besoins.

Le dégagement est aussi tout à fait intéressant, tout comme la qualité des matériaux, surtout dans la version la plus haut de gamme qui a fait l’objet de mon essai. On ne peut vraiment rien lui reprocher de ce point de vue.

Parmi les éléments bien pensés, il faut parler de l’écran multimédia de 7 pouces, entouré de véritables gros boutons de part et d’autre de ce dernier, un détail qui facilite son utilisation plutôt que les minuscules petites choses qui servent de contrôle dans beaucoup de rivaux.

Entre les deux occupants de la première rangée, la console regroupe le levier de vitesses, les commandes de la sellerie chauffante et le sélecteur de mode de conduite. Deux prises de recharge traditionnelles et, bien entendu, une prise auxiliaire et une autre de type USB font aussi partie de l’équipement.

Sous le capot

Dans sa version de base, le Hyundai Kona 2018 affiche un moteur 4 cylindres de 2,0 litres d’une puissance de 147 chevaux et un couple de 132 lb-pi, comparable aux compétiteurs de même catégorie. Il est jumelé à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports, ceux-ci pouvant être changés avec le levier de vitesses. Les deux versions d’entrée de gamme viennent d’office avec les roues motrices avant, mais Hyundai permet d’ajouter le rouage intégral en option. À partir du modèle Luxury, les 4 roues motrices font partie de l’équipement standard, ce qui distingue aussi le petit véhicule de certains de ses rivaux.

Un niveau plus haut, le Kona hérite d’un moteur 4 cylindres turbocompressé de 1,6 litre de cylindrée, ce dernier livrant une puissance de 175 chevaux et un couple beaucoup plus intéressant de 195 lb-pi. Et l’attrait ne s’arrête pas là puisque la boîte de vitesses retenue dans ce cas-ci est une unité à double embrayage comptant 7 rapports, plus sportive que l’autre. C’est ce dernier qui a fait l’objet de notre essai.

Ici, oubliez les hésitations trop longues au démarrage. Le petit véhicule, léger, anticipe bien les accélérations et gère la puissance avec aisance. Dans un certain silence de surcroît, ce qui rend la randonnée encore plus agréable.

J’avoue que j’aurais apprécié des freins plus incisifs puisque ces derniers donnaient parfois l’impression de plonger dans la guimauve, mais uniquement quand la conduite était un peu trop dynamique (lire : que je tentais de freiner trop brusquement).

Dans l’ensemble, le petit Kona est une chouette réussite. Face à la compétition, il réunit les qualités de motorisation, de rouage intégral et de sportivité que certains autres VUS de petite taille n’ont pas. Il ajoute aussi un certain confort et une conduite agréable. En bref, il est certainement un des produits les plus équilibrés de sa catégorie!

image