28 décembre 2016
Hommage aux disparus
Par: Denis Bélanger
Hommage aux disparus

Hommage aux disparus

CHRONIQUE. Pour ma dernière chronique de l’année, je sors un peu du cadre sportif. L’année 2016 a été éprouvante pour plusieurs. De mon côté, 4 personnes dont j’ai eu la chance d’interviewer sont décédées cette année. Je tiens à leur rendre un dernier hommage.

Dominique Lévesque

L’humoriste du célèbre duo Lévesque et Turcotte, Dominique Lévesque, nous a quittés en fin d’année. Je l’ai rencontré une seule fois en tant que journaliste, et c’était il y a dix ans à Saint-Antoine-sur-Richelieu.

Dominique Lévesque a participé à la conception et à la production de l’émission pilote de La Petite Séduction. Pour cette première émission, la communauté de Saint-Antoine devait séduire le comédien Louis-Georges Girard. J’avais rencontré toute l’équipe sur une propriété située sur la rue Richelieu. Tout le monde venait de terminer de filmer la scène et le prochain plateau de tournage était dans le village.

Je suis parti le dernier, en fait, presque. Je ne sais pas trop pourquoi, mais l’équipe de tournage est partie sans Lévesque. Ce dernier est venu me voir pour que je l’amène dans le village. Je peux vous assurer que j’étais fier de dire que «j’ai fait un lift» à Dominique Lévesque.

Bob Bissonnette

L’ancien joueur de hockey roulant sa bosse grâce à sa guitare et ses paroles authentiques est décédé tragiquement à la suite d’un accident d’hélicoptère. Je l’ai interviewé en juin, car il se produisait en spectacle à la fête nationale de Saint-Jean-Baptiste ainsi qu’à l’exposition agricole de Saint-Hyacinthe. J’ai eu l’occasion de voir son spectacle de la Saint-Jean. Malheureusement, je n’ai pas donné suite à son invitation de prendre un verre avec lui en coulisses. J’étais avec les enfants et je ne voulais pas les épuiser davantage. Ma conjointe n’a su ce détail qu’après le décès de Bob. Elle m’a chicané, me disant que je ne devais plus louper de pareilles occasions.

Denis Bourdon

 L’inspecteur municipal et copropriétaire de l’Académie Impak MMA de Saint-Mathieu-de-Beloeil a été trouvé sans vie dans un parc en août. Son décès m’a attristé, car Denis Bourdon acceptait régulièrement de collaborer à mes reportages, peu importe le sujet. Il apportait toujours un propos intéressant. Il avait même réussi à convaincre un de ses plus timides combattants à me parler.

La dernière fois que je l’ai vu, c’était le mercredi précédant la Saint-Jean-Baptiste. J’avais pris congé pour un examen de suivi pour mon garçon à Sainte-Justine. Je venais de revenir à la maison quand Denis m’a appelé. «Kevin Gemme (son combattant timide) et Vincent Morin (intervenant connu en boxe qui enseignait à l’Académie) sont là tous les deux à soir. Tu voulais les interviewer, c’est le temps.» Après avoir refusé l’offre, j’ai changé d’idée et je me suis finalement rendu sur place.

 

Pascal Gosselin

C’était le pilote de l’avion de Jean Lapierre qui s’est écrasé le printemps dernier. Quand je travaillais à Longueuil, j’interviewais régulièrement Pascal Gosselin. Passionné d’aviation et propriétaire d’une entreprise basée à l’aéroport de Saint-Hubert, il n’avait pas la langue dans sa poche. Il ne se gênait pas pour désapprouver publiquement la façon de gérer l’aéroport de la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.
Pour un journaliste, Pascal Gosselin était une vraie mine d’or en terme de citations.

image