25 avril 2019
Hiver profitable pour les patinoires extérieures
Par: Denis Bélanger

La patinoire réfrigérée de McMasterville a été inaugurée officiellement avec invités et dignitaires en février dernier. Photo : Photothèque | L’Œil Régional ©

Le bilan de la dernière saison des patinoires extérieures est très positif à McMasterville, où le nombre de jours d’utilisation a doublé comparativement à l’année dernière. Une statistique s’expliquant par la mise en service de la patinoire réfrigérée au parc Gilles-Plante.

La patinoire a été ouverte pour un nombre de 101 jours entre le 14 décembre et le 31 mars. Pour l’hiver 2017-2018, la patinoire n’avait été praticable que pendant 45 jours. Notons qu’il n’y a aucune autre municipalité dans les environs qui a fermé cette année ses patinoires aussi tardivement; les villes voisines ont fermé leurs installations peu de temps après la semaine de relâche.

Cela faisait des années qu’une patinoire extérieure de la Vallée-du-Richelieu avait été utilisée au-delà du cap des 60 jours. En 2014-2015, les patineurs avaient pu utiliser la patinoire recouverte de McMasterville pendant 72 jours. Ce nombre avait constamment diminué au cours des hivers suivants.

Bonnes statistiques
La saison a également été bonne cette année à Otterburn Park et à Belœil. D’un côté, Otterburn Park a été la première municipalité du coin à ouvrir ses patinoires extérieures au public, soit le 11 décembre. À la fermeture, le 11 mars, les Otterburnois avaient pu profiter de 68 jours d’utilisation des patinoires. L’an dernier, c’était à Otterburn Park où les patinoires extérieures avaient été ouvertes le plus longtemps avec 56 jours. Les patineurs ont été plus nombreux le week-end (moyenne de 35 à 65 par jour) qu’en semaine (moyenne de 12 à 25 par jour).

À Belœil, les 10 surfaces glacées ont été utilisées chacune pendant plus de 50 jours. Ce sont les patinoires des parcs Mélodie-Dufresne et Victor-Brillon qui ont été utilisées le plus longtemps, soit 60 jours. Dans le cas de Victor-Brillon, ajoutons qu’elle a été la patinoire la plus fréquentée avec 1477 patineurs venus entre le 31 décembre et le 10 mars. La Ville de Belœil a de plus été en mesure de mettre à la disposition des gens l’anneau à glace et la patinoire à bandes du parc Lorne-Worsley ainsi que l’aire de glace du parc des Trente.

À Mont-Saint-Hilaire, aucune des patinoires n’a dépassé le cap des 30 jours d’utilisation, alors que l’an dernier, le record était de 37 jours. Cette année, la patinoire de l’école Hertel a eu le plus grand de nombre de jours praticables avec 28. La Ville a toutefois ouvert une patinoire extérieure additionnelle sur les terrains de pétanque de la rue du Centre-Civique. Les Hilairemontais auront dans les prochaines années une patinoire extérieure de plus à l’école du quartier de la gare.

image