22 décembre 2018
Otterburn Park
Hausse de taxes de 1,8 %
Par: Vincent Guilbault
Le parc de la Pointe-Valaine.
Photo: François Larivière

Le parc de la Pointe-Valaine. Photo: François Larivière

Le compte de taxes résidentiel moyen augmentera de 56 $ à Otterburn Park, soit environ 1,8%. Avec le dépôt du rôle triennal d’évaluation, la valeur des maisons à Otterburn Park augmentera environ de 3,12 % pour les trois prochaines années.

Dans les trois prochaines années, la Ville prévoit investir 8,3 M$ (2019), 13, 4 M$ (2010) et 7,3 M$ (2021) dans différents projets, dont l’aménagement du parc de la Pointe-Valaine, la finalisation de la nouvelle piscine et des travaux d’infrastructure. Ces projets seront financés essentiellement par des emprunts ou des excédents.

Pour amortir la hausse de la valeur des maisons, le taux de taxation sera donc diminué de 0,8370 $ à 0,8270 $ par tranche de 100 $ d’évaluation. Chaque ménage doit aussi additionner à sa facture un montant fixe de 734 $ pour les services d’eau, les déchets et la dette, soit une hausse de 14 $ vis-à-vis 2018. Cette hausse est limitée à l’inflation, confirme la municipalité.
Par exemple, une maison moyenne dont la valeur était évaluée à 297 900 en 2018 passera à 306 700 $ en 2019. Le compte de taxes passera donc de 3213,42 $ à 3270,41 $, soit une hausse de 1,8 %, sous le seuil de l’indice des prix à la consommation de 2 %.
Budget
La Ville a voté du même coup un budget de fonctionnement de 12,5 M$, soit environ 522 000 $ de plus qu’en 2018. La plus grande part de revenus de la Ville provient naturellement de la taxe foncière, qui s’élève à plus de 8,5 M$, soit 400 000 $ de plus que l’an dernier.
La Ville a prévu des dépenses de l’ordre de 11,3 M$, et les surplus des revenus (environ 1,13 M$) seront affectés au remboursement en capital de la dette à long terme. Sur ce budget, la Ville versera plus d’un million à la MRC, 800 000$ aux différents organismes de transports, plus de 1 M$ pour l’eau potable et usée, 1,277 M$ à la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent et 936 000 $ à la nouvelle Régie d’incendie, qui verra le jour en janvier.
Les différents organismes régionaux accaparent près de 45 % du budget de la Ville, suivit par la rémunération des employés (23 %), les biens et services (29 %) et les frais de financement (3 %).
En 2019, la dette de la Ville devrait grimper à près de 13 M$, soit 2 M$ de plus qu’en 2018. Alors que la dette était en baisse entre 2015 et 2017, passant de près de 10 M$ à 7,6 M$, elle est maintenant en hausse depuis.

image