20 janvier 2017
Guide pour les amateurs de sports qui attendent la cigogne
Par: Denis Bélanger
Guide pour les amateurs de sports qui attendent la cigogne

Guide pour les amateurs de sports qui attendent la cigogne

CHRONIQUE. La question à 1000$ : devrait-t-on amener avec soi de jeunes bébés ou enfants à des rencontres sportives professionnelles? Il y a plusieurs trucs à prendre en considération avant de réserver son siège dans le stade ou l’aréna. Je vous partage cette semaine quelques pistes de réflexion ainsi que quelques anecdotes personnelles.

Saisir le comportement de son bébé : La règle de base, apprendre à connaître son enfant. Chaque poupon est différent et n’a pas le même tempérament. S’il est de nature colérique à 6 mois, ne perdez pas votre temps à l’amener, vous ne passerez pas une agréable soirée. Si vous êtes en voyage à l’étranger en famille et que vous voulez profiter de votre visite pour un match de sport, trouvez quelqu’un de confiance pour le faire garder ou allez-y seul.

 

Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas : Le passé n’est pas toujours garant de l’avenir. Votre enfant de huit mois n’aura pas le même comportement qu’à 18 mois. Un bébé qui ne marche pas déplace souvent moins d`air qu’un autre qui se délie les jambes à pleine vitesse.  J’ai eu l’occasion de voir un match de football de la LCF à Ottawa avec ma conjointe et mes deux enfants. Mon garçon avait presque 4 ans et ma fille avait 9 mois. Elle ne marchait pas et l’expérience a été agréable. L’an dernier, nous sommes allés voir deux fois les Blue Jays en famille, mais ça été plus difficile. Ma fille était plus vieille, mais ne voulait  pas demeurer en place.

 

Une sortie dispendieuse : Certains diront qu’il ne faut pas s’empêcher de vivre. Mais il ne faut pas non plus gaspiller de l’argent. N’oubliez jamais comment une sortie vous coûterait avant d’acheter le billet. Les enfants amènent toujours des imprévus. J’ai une collègue qui avait amené son petit garçon de six mois à une partie des Sharks de San Jose en Californie. Ils sont partis une demi-heure plus tard, car leur garçon ne pouvait supporter le bruit. Cet été, je n’ai pu regarder à Toronto une partie des Jays au complet, car mon fils avait été malade.

 

Aller par étape : Avant d’aller dans les circuits majeurs, courtisez d’abord des circuits mineurs pour habituer votre enfant à l’ambiance. Il y a moins de monde et c’est aussi moins cher. Ça fait moins mal au cœur de partir quand ton billet ne t’a coûté que 6$. De plus, dans les plus petits amphithéâtres, on est plus près de l’action ou des mascottes. Je suis allé au stade des Aigles de Trois-Rivières alors que mon garçon n’avait pas encore 3 ans. Il a eu beaucoup de plaisir à câliner les mascottes. À Toronto, la mascotte des Jays n’était pas aussi accessible.

 

Modérez vos attentes : Soyez aussi réaliste dans vos attentes. Attendez-vous pas à premier match d’un circuit majeur en avril 2015 à l’occasion d’un match hors-concours des Jays au Stade olympique. Il avait trois ans et demi et je souhaitais juste me rendre jusqu’en milieu de septième manche pour entendre le fameux Take Me Out to the Ball Game. Nous avions amené des livres pour nous aider à atteindre ce but. Je tenais à amener mon garçon pour qu’il ait l’occasion de vivre une expérience de baseball majeur à Montréal au moins une fois dans sa vie. À l’époque, on ne pouvait être sûr que les Jay répéteraient continuellement l’expérience

.

Payer ou non : l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 3 ans dans la plupart des stades et amphithéâtre. Si vous ne payez pas de billet pour cet enfant, pensez que vous devrez le supporter sur vos genoux toute la soirée. Je l’ai fait une fois pour du football à Ottawa. Ça avait bien été, mais je vous rappelle, ma fille ne marchait pas à l’époque.

 

Il est prêt : J’ai été voir une demi-douzaine de rencontres sportives avec mon garçon, et majoritairement, ça s’est bien passé.  Mais nous étions toujours accompagnés d’autres membres de la famille. En avril, à la prochaine visite des Jays, nous passerons à la prochaine étape. Je vais voir la rencontre seulement avec mon garçon et nous regarderons la partie au grand complet. Il est prêt pour ça!

image