13 novembre 2019
Mont-Saint-Hilaire
Groupe Sélection veut unerésidence pour aînés sur la 116
Par: Denis Bélanger

Le bâtiment de l’ancien Telus est à vendre depuis plus d’un an. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le Groupe Sélection souhaite construire une résidence pour personnes âgées de 116 unités à Mont-Saint-Hilaire. Le site visé par l’entreprise est le bâtiment de l’ancien Telus situé sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier à l’intersection de la rue Nadeau. Le projet a reçu un avis préliminaire favorable par les membres du comité consultatif d’urbanisme (CCU).

Il reste encore bien des étapes à concrétiser avant même la destruction du bâtiment pour faire place à un nouveau bâtiment. La propriété appartient toujours à l’entreprise Charkylco inc dont le principal actionnaire est l’Hilairemontais Georges Crête. Mais il est fréquent que les promoteurs d’un projet tâtent le pouls de la municipalité avant de se porter acquéreur d’un immeuble.

 

De plus, une modification au règlement de zonage est nécessaire pour permettre la réalisation du projet. Les bâtiments de plus de sept logements ne sont pas permis.

 

« Le projet répond aux objectifs du plan d’urbanisme durable (PUD) qui préconise un développement convivial pour le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier en harmonisant l’architecture et l’implantation des bâtiments ainsi que la création de milieux de vie durables », peut-on lire dans le compte rendu de la réunion du CCU.

 

Groupe Sélection aurait souhaité se soustraire à l’obligation d’avoir un usage commercial au rez-de-chaussée de l’édifice, mais le CCU a refusé cette demande pour s’assurer que l’éventuelle modification de zonage soit conforme au PUD. Le comité veut aussi s’assurer que le projet prévoie des liens piétonniers entre le bâtiment, le stationnement et les voies de circulation en plus d’exiger un plan de gestion des eaux de ruissellement.

 

Un changement de zonage est susceptible d’être soumis à un processus d’approbation référendaire. La Municipalité n’a pas voulu s’avancer sur le nombre éventuel de signatures requises à une tenue de registre pour forcer un référendum ni indiquer qui serait habile à le signer, car il n’y a pas encore de projet de règlement concret à ce jour. Notons que le règlement de zonage actuel de l’ancien Telus oblige un minimum de deux étages et permet un total de quatre étages pour une grandeur maximale de 16 mètres.

L’Œil Régional a contacté le siège social du Groupe Sélection pour obtenir un commentaire. L’entreprise n’a pas voulu élaborer sur le sujet présentement étant donné que le projet était encore à un stade embryonnaire.
Notons que le Groupe a implanté des résidences pour personnes âgées un peu partout en province, dont plusieurs en Montérégie. Le Groupe Sélection a construit récemment un complexe de 275 logements au coût de 55 M$ à Belœil sur la rue Saint-Jean-Baptiste près du nouveau complexe aquatique. L’entreprise a toutefois rencontré des problèmes pour son projet de Saint-Hyacinthe qui n’est toujours pas construit et qui fait l’objet de contestations. Ces contestations ont d’ailleurs amené le Groupe Sélection à présenter une deuxième mouture du projet. Un citoyen a même déposé une poursuite pour invalider les règlements municipaux permettant le projet.

À vendre depuis longtemps
Le bâtiment est à vendre depuis l’automne 2018, soit quelques mois après que les employés aient quitté les lieux à l’été. Il a accueilli dernièrement comme locataire le directeur de scrutin de la circonscription fédérale de Belœil–Chambly pour la campagne électorale.

 

L’immeuble est évalué à un peu plus de 3 M$ et rapporte à la Municipalité un peu plus de 50 000 $ en taxes, selon les informations fournies par le registre foncier de Mont-Saint-Hilaire. Soulignons que l’on retrouve de l’autre côté de cette intersection des bâtiments commerciaux hébergeant entre autres une pharmacie, une banque et une succursale de la SAQ.

image