23 février 2018
Patinage artistique
Gabriel Farand à l’aise chez les couples
Par: Denis Bélanger

Gabriel Farand et Jamie Fournier en pleine action. Photo: Gracieuseté

L’avenir est prometteur pour le couple de patineurs artistiques composé de Gabriel Farand de Saint-Antoine-sur-Richelieu et de Jamie Fournier de Brossard. Le duo est monté sur le podium à chacune de ses compétitions cette saison. Un exploit formidable quand on prend en considération le fait que Farand et Fournier ont commencé à patiner ensemble seulement cet été.

En fait, les deux jeunes patineurs étaient d’abord des spécialistes du solo. Gabriel Farand avait participé à plusieurs compétitions importantes dont les Jeux du Canada en 2015 où il a remporté l’argent. Les dernières années ont été difficiles avec une fracture du tibia et une poussée de croissance, mais il semble être reparti sur la bonne voie.

Son entraîneur, Bruno Marcotte, qui a été aux Jeux olympiques pour accompagner plusieurs couples, a suggéré à son protégé qui s’entraîne à Sainte-Julie de patiner en couple. Jamie Fournier, qui souhaitait depuis un certain temps faire de la compétition en couple, a été invitée à faire des essais. Si ça a pris un certain temps avant que le duo prenne vraiment son aise, les deux patineurs ont rapidement su que  l’expérience seraitconcluante. «On pensait que ça aurait été plus difficile à se synchroniser», souligne Jamie Fournier. «C’est plus facile que de patiner en simple. C’est différent en raison des sauts», ajoute Gabriel Farand.

La chimie semble en effet être bien installée entre les deux patineurs. Jamie démontre une totale confiance envers son partenaire et n’a pas peur que ce dernier l’échappe lors de manœuvres aériennes. Dans les faits, ce sont plus leurs parents qui sont nerveux quand Farand tient Jamie à bout de bras. «Le risque de blessures en couple est beaucoup plus grand qu’en simple. Une pirouette collée et tu as le patin dans la face, témoigne la maman de Gabriel Farand, Chantal. Gabriel fait six pieds, si Jamie tombe, elle peut blesser Gabriel.»

Une année de transition
Au départ, la présente année en devait être une de transition pour le jeune duo. De l’entraînement et aucune compétition. Leur entraîneur a toutefois vu quelque chose de spécial et le couple s’est inscrit cet automne à une compétition à la dernière minute. Le résultat aura été une belle médaille d’argent. Ils ont obtenus deux résultats identiques par la suite, dont l’argent au Défi de Patinage Canada dans la catégorie pré-novice. «Tu ne te rends pas habituellement en deux mois au stade où ils se sont rendus», renchérit Chantal Farand.

Il n’y a plus aucune autre compétition au calendrier cette année, mais le duo continuera à travailler leurs différentes figures. L’an prochain, un des objectifs sera de se qualifier pour les championnats canadiens. L’entraîneur Bruno Marcotte est confiant que les deux patineurs défraieront la manchette dans plusieurs années au même titre que le font présentement les champions canadiens et triple médaillés olympiques Meagan Duhamel et Eric Radford. Gabriel et Jamie sont d’ailleurs flattés par ces commentaires.

Chose certaine, Gabriel Farand démontre en entrevue qu’il sait garder son sang-froid en tout moment, ce qui est utile en grande compétition internationale.

image