12 août 2021
François Perrier veut devenir maire de Mont-Saint-Hilaire
Par: Denis Bélanger

François Perrier

Un quatrième candidat annonce son intention de briguer la mairie de Mont-Saint-Hilaire, soit François Perrier, un habitué des séances publiques du conseil municipal. Contrairement aux trois autres candidats déjà en lice, M. Perrier se présentera en tant que candidat indépendant.

Publicité
Activer le son

M. Perrier assure que plusieurs personnes l’ont approché pour qu’il tente sa chance comme maire. Il ne se colle pas à un parti pour pouvoir préserver une neutralité politique. « Les maires devraient tous être indépendants. Les conseillers seraient plus libres dans leurs décisions. J’ai été approché par certains partis, mais je n’étais pas emballé par les candidats de la mairie. Les gens qui se présentent dans les districts sont d’ailleurs de qualité. Voilà une autre raison pour laquelle je ne fonde pas de parti. »

François Perrier est déçu des résultats des dernières années apportées par le présent conseil ainsi que du comportement du maire Yves Corriveau. « Riche d’expériences humaines et connaissant bien notre ville, je suis convaincu d’être la personne idéale pour animer avec respect et intégrité les débats de nos enjeux municipaux et veiller sur notre bien commun. Il ne faut pas répéter les erreurs des dernières années. Nous devons, ensemble, continuer à vivre avec fierté dans notre milieu de vie unique au monde. »

Plusieurs enjeux préoccupent déjà l’Hilairemontais, dont celui de la densité résidentielle et du développement du territoire. « La Municipalité n’a pas à agir comme promoteur ou faire des accommodements. Il devrait y avoir un resserrement des règles. Je m’inquiète aussi de l’état désuet de nos infrastructures. »

Sur le plan professionnel, M. Perrier a travaillé dans le monde du spectacle comme directeur technique et directeur de production. Il a aussi travaillé comme col blanc à la Ville de Montréal et dirigé plusieurs PME. Sur le plan communautaire, il a participé à la création du Festival Petits bonheurs en collaboration avec la France et la Belgique. Il a aussi instigué le Parcours des droits des enfants dans le quartier Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

François Perrier assistait régulièrement aux séances du conseil municipal avant la pandémie. Il a fait plusieurs interventions pour s’opposer au projet de développement de la rue Saint-Georges. M. Perrier et d’autres citoyens ont même été visés par une poursuite pour diffamation intentée en août 2019 par le promoteur du projet, Odacité. Les procédures judiciaires ont finalement été abandonnées. M. Perrier a aussi reçu une mise en demeure cet hiver de la part de la Municipalité pour avoir tenu des propos jugés diffamatoires sur les médias sociaux à l’endroit du maire et d’une employée. Il s’est rétracté et a précisé que son intention n’était pas de blesser quelqu’un.

Rappelons que trois autres candidats se présentent à la mairie, soit Carole Blouin de Mouvement citoyen, le maire sortant Yves Corriveau d’Avenir Hilairemontais et Marc-André Guertin de Transition MSH.

image