24 février 2016
Feu vert pour les travaux du chemin de la Montagne
Par: Denis Bélanger
La chaussée du chemin de la Montagne sera refaite.

La chaussée du chemin de la Montagne sera refaite.

La Ville de Mont-Saint-Hilaire pourra procéder avec les travaux sur le chemin de la Montagne, qui consistent notamment à l’ajout d’un accotement. Seulement 237 personnes ont signé le registre mardi pour le règlement d’emprunt alors que 500 signatures étaient requises pour forcer la tenue d’un référendum.

Le conseil municipal a adopté récemment un projet de règlement pour faire passer le montant de l’emprunt de 2,1 à 4,3 M$. Le règlement d’emprunt initial avait été adopté le 4 mars 2013. Les coûts étaient basés sur les estimations de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Mais une étude de réfection et de conception effectuée par la firme LVM a démontré la nécessité de mettre en place un système de drainage permanent et a confirmé l’état de dégradation de la chaussée.

La Ville avait décidé de refaire la chaussée entre Ozias-Leduc et le Strøm Spa et d’en assumer ainsi les coûts. L’évaluation des ingénieurs a amené la Ville à revoir sa décision et proposer de refaire la chaussée jusqu’au chemin des Moulins.

Les deux tiers des coûts des travaux liés à l’accotement asphalté seront subventionnés par la CMM et le gouvernement du Québec. Il en coûtera ainsi 722 000$ à la municipalité pour cette portion. Les 2 M$ additionnels seront payés par l’ensemble des citoyens, sur 20 ans.  

Les travaux devraient débuter à la mi-mai pour se terminer au plus tard à la mi-août, soit avant la saison des pommes. Une soirée de consultation devrait aussi avoir lieu ce printemps pour informer les citoyens sur le déroulement des travaux et les mesures d’atténuation.

La semaine dernière, trois anciens conseillers municipaux avaient invité publiquement la population à bloquer le projet. André Prud’homme, Denise Loiselle et Fernand Brillant estimaient que plusieurs questions restaient sans réponse. Il faut mentionner qu’un avis public portant sur le règlement d’emprunt amendé utilisait le terme piste cyclable, donnant ainsi une fausse idée du réel projet.

Les résidents du chemin de la Montagne et du chemin des Moulins avaient toutefois été rencontrés lors de soirées d’information et informés par lettres. Plusieurs l’ont aussi été individuellement par le Service de l’aménagement du territoire afin de planifier, avec eux, les nouvelles configurations du chemin devant leurs résidences. «Cela dit, il faut tirer des leçons de cet épisode (du mauvais choix de mots). Aussi, nous voudrons améliorer notre façon d’informer l’ensemble de la population sur les règlements d’emprunts», dit le maire Yves Corriveau par voie de communiqué.

Ce dernier a tenu notamment à remercier les personnes qui s’étaient déplacées pour signer le registre, car c’est un geste démocratique important. «Maintenant, nous allons de l’avant avec un magnifique projet. Cette portion du chemin de la Montagne conservera son caractère champêtre et sera refaite avec des améliorations dont plusieurs ont été planifiées avec les résidents. Les travaux permettront un meilleur partage de la route avec des accotements asphaltés. Le tout, en lien avec l’ensemble de la CMM, et avant la saison des pommes», a ajouté M. Corriveau.

 

 

image