18 mars 2016
Feu dans un bloc : l’incendie s’est déclaré dans une boite électrique
Par: Denis Bélanger
L'incendie est survenu vendredi matin.

L'incendie est survenu vendredi matin.

Feu dans un bloc : l'incendie s'est déclaré dans une boite électrique

Feu dans un bloc : l'incendie s'est déclaré dans une boite électrique

L’incendie qui s’est déclaré vendredi matin dans un édifice à logements sur la rue Bromont, à quelques jets de pierre du Mail Montenach à Belœil, serait d’origine électrique selon les services d’urgence.

Le feu a commencé dans une boite électrique située au 3e étage. De l’eau s’est toutefois propagée jusqu’au sous-sol. «Les dommages pourraient se situer entre 300 000 et 400 000$, mais l’évaluation n’est pas encore complétée. Les logements du troisième sont à refaire au complet», explique Donald Lebrun, directeur du Service de sécurité incendie de Belœil.  

Les pompiers sont arrivés sur les vieux vers 9h et l’incendie a été maitrisé vers midi. Le bloc contient 16 logements, mais 14 étaient occupés. En plus du bâtiment, une garderie située tout près a également été évacuée par mesure préventive en début d’intervention.

Environ 60 pompiers ont participé à l’intervention, dont des sapeurs-pompiers de McMasterville, Chambly, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park et Saint-Basile-le-Grand.   L’unité mobile d’aide aux sinistrés de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie a également été dépêchée sur les lieux. La circulation a été bloquée sur la rue Lechasseur, entre les rues Bromont et Picard.

«Il n’y a eu aucun blessé et trois locataires ont été pris en charge par la Croix-Rouge, ajoute M. Lebrun. Ça a été une bonne intervention; nous avons été en mesure de sauver la plupart des biens des locataires.»

Plusieurs occupants ont été pris de court lors de l’intervention, devant sortir en pyjama. Une femme se trouvait même à l’extérieur en robe de chambre avec une serviette enroulée autour de la tête.

Pour sa part, Marie-Josée, une résidente de l’édifice, venait de terminer son déjeuner lorsque tout a commencé. «Quand les pompiers sont arrivés, j’ai enlevé mes pantalons de pyjama [pour m’habiller]. Ça sentait un peu, mais j’ai réalisé qu’il y avait un feu quand les pompiers sont arrivés.»

image