2 juin 2017
Éviter les blessures à la course
Par: Denis Bélanger
Les blessures à la course à pied sont fréquentes selon Danny Croteau.

Les blessures à la course à pied sont fréquentes selon Danny Croteau.

Les mises en échec, les plaqués ou encore les uppercuts ont beau être exclus de l’équation, les adeptes de la course à pied ne sont pas à l’abri de blessures. Les risques sont présents et les blessures sont fréquentes comme en témoigne le coureur et ostéopathe de Mont-Saint-Hilaire, Danny Croteau.
 

«Ce n’est pas sexy de parler de prévention des blessures. Si on s’est trop entraîné et qu’on se blesse, on fera une moins bonne performance que si on arrive à la compétition sous-entraîné», affirme M. Croteau qui a récemment donné à Mont-Saint-Hilaire, en collaboration avec le club de course Sentiers Mont-Saint-Hilaire, une série de trois conférences sur le sujet. «C’est beaucoup plus le fun pour les coureurs de parler de performances. Si on prévient les blessures, on va finir par parler de performances. L’incidence des blessures est énorme au quotidien.»

Deux types

À la course à pied, on retrouve deux types de blessures, dont celles dites traumatiques comme un claquage musculaire, une entorse de cheville ou encore une fracture à la jambe. Le second type est la surutilisation. «Ce dernier type de blessures arrive plus fréquemment. Dans ces cas-ci, on parle souvent de faciès plantaires et tendon d’Achille», ajoute Danny Croteau.

Ce dernier mise ainsi sur la nécessité d’un entraînement adéquat, conçu spécifiquement en fonction des capacités du coureur en question. Pour éviter d’aller au-delà de ses capacités, surtout pour les débutants, l’ostéopathe suggère fortement l’embauche d’un entraîneur privé ou l’inscription à un cours d’initiation à la course. «C’est important de bien espacer ses entraînements et accepter d’en faire juste assez. Tout le monde peut ainsi courir; un coureur doit juste savoir s’arrêter au bon moment, poursuit-il. Ainsi, pour les gens plus costauds, il faut s’attendre à faire six minutes le kilomètre au lieu de trois minutes. Il faut s’attendre à pouvoir courir 30 minutes au lieu d’une heure.»

Pour prévenir les blessures, il est aussi nécessaire de faire des types précis d’exercices comme des exercices coucher, entre autres pour les muscles isihio-jambiers et les quadriceps, ainsi que des squats. Pour les étirements, il est aussi recommandé de les faire après sa course à pied.

«Le choix de la chaussure est aussi important. Si on n’en prend pas une adaptée à notre pied, ça affectera la performance.»

Ceux qui veulent s’initier à la course à pied ne doivent pas s’inquiéter d’être plus enclins aux blessures que les coureurs expérimentés selon Danny Croteau. «Souvent, ce sont les habitués qui se blessent le plus. Un fait qui s’explique par le volume de course et d’entraînement.»

 

image