12 mai 2016
Éric Lapointe au Festival d’Été
Par: Denis Bélanger
Éric Lapointe

Éric Lapointe

Le rockeur bien connu Éric Lapointe ainsi que les humoristes Laurent Paquin et Rachid Badouri seront les principales têtes d’affiche du 11e Festival d’Été de Beloeil.

C’est Rachid Badouri qui partira le bal le jeudi 7 juillet. Il sera suivi le lendemain par Éric Lapointe, qui en sera à sa quatrième présence au Festival. On ignore si Éric Lapointe aura des invités spéciaux ou s’il sera accompagné de son candidat finaliste à la dernière mouture de La Voix, Travis Cormier.

La dernière journée,  le 9, accueillera plusieurs artistes. L’une des idoles des enfants, Annie Brocoli, occupera la scène dès 16h pour un spectacle gratuit. En soirée, on présentera un gala d’humour réunissant Laurent Paquin, Jérémy Demay et Julien Tremblay.

Les premières parties seront assurées par Styves Lemay (7 juillet), Undercover (8) et Anick Lussier et Roadhouse (9). Le groupe local Bridgeway se produira sur scène après le spectacle de Rachid Badouri.

De plus, plusieurs autres activités seront au programme pendant les trois jours, dont des manèges et des roulottes gourmandes. Des artisans locaux seront aussi de la partie.

Étant donné que Dame nature n’avait pas été du côté des organisateurs ces dernières années, tous les spectacles seront présentés sous chapiteau. Bien que le décompte final ne soit pas encore complété,  on prévoit entre 5000 et 10 000 personnes par spectacle.

Un essai

Le Festival reviendra donc à Belœil pour une première fois depuis 2011. L’événement était présenté auparavant sur la propriété des Encans Ritchie à Mont-Saint-Hilaire, un site souvent critiqué par plusieurs visiteurs sur le plan de l’accessibilité.  Si l’expérience est concluante et satisfaisante, notamment aux yeux des citoyens, le Festival reviendra à l’avenir au Mail Montenach avec une programmation probablement plus étoffée.  Les organisateurs veulent d’abord démontrer que le Festival «est un bon citoyen corporatif». D’ailleurs, les spectacles vont se terminer vers 22h45. «Nous voulons être certain de bien nous implanter avec les citoyens. Nous voulons leur montrer qu’on ne fait pas ça contre eux, mais pour eux, commente le fondateur du Festival, Marc-André Bellemare. En y allant avec deux spectacles d’humour, le bruit va être moins fort et les gens vont pouvoir constater ce qu’est le Festival. Si ça va bien, on reviendra avec plus de spectacles de musique.»

Découragé

Marc-André Bellemare admet que l’été dernier, il a eu à un moment donné envie de tout lâcher. À l’exception du premier soir, les conditions météorologiques ont été mauvaises tout au long de la 10e édition. Le plus dur coup pour M. Bellemare aura été la faible foule pour le spectacle hommage à l’imprésario et co-fondateur du Festival, Guy Latraverse.

«C’était le premier show hommage de ses pairs. La semaine avant, Guy Latraverse ne dormait plus et me demandait si j’étais certain qu’il y aurait du monde. Je lui ai dit qu’il y aurait du monde. Mais finalement, il avait plu et environ 800 ou 900 personnes seulement s’étaient pointées. On a pleuré ensemble chez lui après. Je me disais : “j’arrête, je ne suis plus capable», mais il a su ramener le Festival à Beloeil pour lui donner un autre souffle.

image