19 janvier 2018
Encore des problèmes de vitesse sur Maureen
Par: Denis Bélanger

L’intersection surélevée aménagée l’année dernière. Photo: Denis Bélanger

Plus ça change, plus c’est pareil. Malgré l’aménagement l’an dernier d’une intersection surélevée (plateau ralentisseur) sur la rue Maureen, à Mont-Saint-Hilaire, le problème de vitesse des automobilistes persiste.

Selon le compte-rendu de la dernière rencontre du Comité de circulation et de sécurité (CCS) de la municipalité, une analyse effectuée en novembre dernier montre des résultats peu concluants. Au moment de mettre sous presse, L’Œil Régional n’avait pas obtenu les résultats de l’analyse, puisque la Ville nous exigeait de passer par la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

La problématique persiste puisque les conducteurs accélèrent une fois l’intersection surélevée franchie. La nuit, les automobilistes voient l’obstacle à la dernière minute, causant des frottements des véhicules sur la chaussée.

Le plateau ralentisseur a été installé à l’intersection des rues Maureen et Saint-Pierre. La Ville a profité des travaux de reconstruction d’égout sanitaire sur Saint-Pierre pour apporter les modifications sur Maureen. Les travaux sur les deux voies de circulation ont été réalisés le printemps dernier par la firme B. Frégeau et Fils inc., pour un montant de 742 106,14 $.

Fermer l’accès entre les deux villes
L’une des autres problématiques connues sur la rue Maureen est sa continuation à Otterburn Park, où elle devient un sens unique, règle qui est souvent enfreinte. Une demande formelle a été déposée au comité pour fermer définitivement l’accès reliant les deux municipalités.

Les membres du CCS veulent toutefois attendre la réalisation d’une nouvelle étude ce printemps avant de se pencher sur la fermeture de la rue. L’étude de novembre avait été faite alors que les autres dispositifs de réductions de vitesse, soit des bollards et des brigadiers statistiques, avaient été enlevés pour la période hivernale. Notons que le comité doit aussi soumettre en 2018 une recommandation pour l’adoption d’une politique de diminution de la vitesse dans l’ensemble des rues de la municipalité.

D’ici là, une copie de la plus récente étude sera remise à la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent pour ainsi obtenir une surveillance policière.
Après analyses, la Ville de Mont-Saint-Hilaire apporté des solutions en 2016 qui n’avaient toutefois pas donné les résultats escomptés. On avait notamment marqué le milieu de la chaussée. Auparavant,en l’absence de ligne, plusieurs automobilistes circulaient au centre de la rue.

image