9 juillet 2020
Du hockey balle à la patinoire extérieure de McMasterville
Par: Denis Bélanger

La patinoire couverte de McMasterville. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

La patinoire couverte de McMasterville du parc Gilles-Plante accueillera cet automne les équipes de la ligue de hockey balle (dek) l’Échappée. L’entente avec la ligue permettra à la Municipalité d’obtenir des revenus d’environ 15 000 $.

Publicité
Activer le son

« C’est une excellente nouvelle pour le développement du sport dans notre municipalité et dans la Vallée-du-Richelieu. De plus, cette nouvelle source de revenus viendra compenser les pertes engendrées par la situation entourant la COVID-19 », souligne le maire Martin Dulac. Plusieurs réservations de la patinoire avaient été annulées en mars et en avril en raison du confinement, réduisant d’autant les heures d’utilisation de la patinoire.

Cet été, la patinoire est utilisée exceptionnellement pour les camps de jour afin de respecter les mesures de distanciation physique imposées par la COVID-19. La saison de dek hockey s’étendra jusqu’en novembre où s’ouvrira ensuite la saison 2020-2021 de la glace réfrigérée. Le protocole d’entente à venir entre les deux parties prévoira un nombre d’heures d’utilisation situé entre 30 et 40. « Le dek hockey n’aura pas l’exclusivité de la patinoire. Nous sommes en train de regarder la possibilité de tenir d’autres activités », rapporte M. Dulac.

Le hockey balle est toutefois une activité qui peut nuire à la quiétude du voisinage en raison des cris et des coups de sifflet nombreux. L’activité a déjà soulevé le mécontentement des voisins du parc Alfred-Nielsen de Belœil il y a plusieurs années, ce qui avait mené les décideurs à imposer un couvre-feu à 21 h 30. Le Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire avait aussi une patinoire de hockey balle, mais l’administration avait décidé de se départir de son installation à l’automne 2015 à la suite de plaintes de citoyens.

M. Dulac est toutefois confiant que l’activité créera peu de désagréments. « La plus proche résidence est située à 100 mètres. Les heures de fermeture seront les mêmes que pour les autres activités au parc Gilles-Plante, soit 22 h. C’est un essai qu’on fait. Nous allons avoir les activités de la ligue à l’œil et nous espérons que tout va bien se passer. Nous sommes soucieux de la qualité de vie des citoyens. Est-ce que le dek hockey cause plus de nuisance que d’autres activités ? Ça reste à voir. »

Notons que Dekhockey l’Échappée organise l’activité au parc Alfred-Nielsen depuis quelques années déjà.

Quelques mécontents

L’arrivée de l’activité a fait quelques mécontents, notamment ceux qui jouaient au roller-hockey à la patinoire couverte. L’activité est incompatible avec le hockey-balle, car on installera d’autres bandes à l’intérieur de l’enceinte. Un joueur de roller-hockey a contacté L’Œil Régional pour dénoncer la situation, mais n’a pas voulu être identifié. Martin Dulac a de plus confirmé qu’un tract, contenant certaines informations erronées selon lui, avait été distribué. « Il y a plus de gens qui jouent au dek qu’au roller-hockey. C’est une possibilité d’aller chercher de nouveaux revenus. En tant qu’administrateur responsable, il faut prendre la bonne décision. »

image