1 décembre 2016
Dopage et sport ne font pas bon ménage
Par: L'Oeil Régional
Le policier Louis-Philippe Fournier a participé à une mise au jeu protocolaire pour souligner la campagne Je garde mon sport en santé, en compagnie du gouverneur de l'équipe Yves Sansfaçon (gauche) et Claude Gauthier responsable du programme anti-drogue de la ligue (droite).

Le policier Louis-Philippe Fournier a participé à une mise au jeu protocolaire pour souligner la campagne Je garde mon sport en santé, en compagnie du gouverneur de l'équipe Yves Sansfaçon (gauche) et Claude Gauthier responsable du programme anti-drogue de la ligue (droite).

Le policier Louis-Philippe Fournier de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent collabore au programme de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, Je garde mon sport en santé.

La semaine dernière, il a rencontré les membres de l’équipe Les Gaulois pour les mettre en garde sur les effets de l’utilisation des drogues. Le patrouilleur en a profité pour parler aussi de l’alcool au volant aux apprentis conducteurs, particulièrement avant la période des fêtes. Pour plus de réalisme, ils ont pu essayer les lunettes simulant l’état d’ébriété. 

«À cet âge, les jeunes peuvent être tentés de consommer de la drogue pour améliorer leur performance sportive et se démarquer. Il est important de les mettre au courant des conséquences légales et des contrecoups sur leur corps que ce choix peut entraîner», soutient l’agent Fournier. 

 

Cette campagne de sensibilisation provinciale contre les drogues et le dopage se déroule à travers la province. L’ancien hockeyeur parraine les Gaulois de Saint-Hyacinthe depuis de nombreuses années.

 

image