17 novembre 2016
Donner généreusement à l’approche des fêtes
Par: Denis Bélanger
À l’arrière, Claude Lebrun, Pascal Smith, Luc Charbonneau et Denis Campeau. À l’avant, Gilbert Desrosiers, Nicole Dubois et Simon Jolin-Barrette.

À l’arrière, Claude Lebrun, Pascal Smith, Luc Charbonneau et Denis Campeau. À l’avant, Gilbert Desrosiers, Nicole Dubois et Simon Jolin-Barrette.

La population sera bientôt appelée à démontrer son élan de générosité à l’occasion de la guignolée. Il y aura une collecte de denrées dans toutes les villes de la circonscription de Borduas, à cinq différentes dates.

La première guignolée se tiendra le dimanche 20 novembre à Beloeil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Beloeil. Elle sera organisée à nouveau par les Chevaliers de Colomb. «J’appelle à la fierté des gens de donner pour qu’on puisse s’occuper des gens dans le besoin. Même si on ne le voit pas nécessairement, il y en a ici de la pauvreté», a déclaré Gilbert Desrosiers, président d’honneur de la guignolée.

La guignolée suivante aura lieu le 26 novembre à Sainte-Madeleine et Sainte-Marie-de-Madeleine. Le responsable du comité, Luc Charbonneau, rapporte que plus de plus 80 personnes contribueront à la collecte.

Le 3 décembre, les résidents de Saint-Marc-Sur-Richelieu seront invités à donner généreusement. La guignolée est organisée cette année par l’organisme Opération B.I.G. «Bien sûr, nous sommes tous propriétaires à Saint-Marc-sur-Richelieu. Mais nous sommes  tous relativement près d’un panier de Noël et nous ne sommes pas à l’abri des aléas de la vie», a déclaré le conseiller municipal Pascal Smith.

Le 10 décembre, les bénévoles de la guignolée cogneront aux portes des gens de Saint-Antoine-sur-Richelieu.  L’an dernier, la collecte avait permis d’amasser 3000$ selon le maire Denis Campeau.

Le lendemain (le 11), la guignolée se déroulera à Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu et Saint-Jean-Baptiste. «Il ne faut pas donner des boissons énergisantes, des boîtes de conserve rouillées et bosselées, des  conserves maison, des produits congelés et périssables et finalement des produits déjà entamés», a tenu à rappeler Nicole Dubois,  coordonnatrice du service famille par intérim du Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu.

Le dévoilement du calendrier des guignolées s’est tenu vendredi dernier au bureau du député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, qui appuie les différentes initiatives.  

 

 

 

image