18 août 2015
Djaouida Sellah, Nouveau parti démocratique
Par: L'Oeil Régional
La candidate du NPD dans Montarville et députée sortante, Djaouida Sellah.

La candidate du NPD dans Montarville et députée sortante, Djaouida Sellah.

TC Media vous propose cette semaine des portraits éclairs des candidats des cinq principaux partis de la circonscription remodelée et rebaptisée Montarville qui comprend notamment les villes de Sainte-Julie et de Saint-Basile-le-Grand.

Publicité
Activer le son

Âge

54 ans

 

Lieu de résidence

Longueuil

 

Formation académique

Doctorat en médecine

 

Emploi actuel (ou que vous occupiez avant le déclenchement des élections)

Députée de Saint-Bruno – Saint-Hubert

 

Autres expériences professionnelles

Diplômée en médecine, elle pratiqué son métier pendant 10 ans dans son pays d’origine l’Algérie. Impliquée au sein du Croissant-Rouge, elle s’est envolée pour Bagdad lors de la Première guerre du Golfe, où elle était médecin volontaire.

 

Expérience en politique

Dès son arrivée au Canada, elle a été membre fondateur de l’Association québécoise des médecins diplômés hors Canada – États-Unis. Lors de son dernier mandat, elle été porte-parole adjointe en santé et a siégé au comité de la condition féminine.

 

Pourquoi vous êtes-vous présenté à cette élection?

«Pour déloger les conservateurs de Stephen Harper et ainsi former le premier gouvernement néo-démocrate de l’histoire du pays. Je veux continuer le travail pour les citoyens de Montarville.»

 

Quelle est votre priorité pour la circonscription?

 «Nous allons sauver la livraison du courrier à domicile, nous réduirons le taux d’imposition des PME en le faisant passer de 11% à 9% et nous réconcilierons les mots environnement et économie.»

 

Fait inusité sur votre propre personne

«Un jour, un citoyen avec qui je discutais s’est mis à genoux quand je lui ai dit que j’étais députée. J’étais complètement déstabilisée. À vrai dire, ça m’a choquée, car il ne devrait pas y avoir de distance entre les citoyens et leurs élus.»

image