29 février 2016
Dispariton d’une quinquagénaire: le mystère persiste
Par: Denis Bélanger

FAIT DIVERS. Ça fait maintenant plus de trois mois que Déborah Laurent-Gervais est portée disparue. La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) n’a toujours pas changé son hypothèse de départ: il s’agirait d’un geste volontaire de la dame.

Les dernières recherches remontent à la période des Fêtes où la température clémente avaient permis aux policiers d’inspecter les environs de la rivière.

«Nous n’avons rien de neuf. Nous devons attendre de nouvelles informations dans ce dossier. Les policiers demeurent en contact avec la famille», commente François Cinq-Mars, capitaine aux enquêtes à la RIPRSL.

Jusqu’à maintenant, les policiers et les enquêteurs ont visité de nombreux commerces et distribué des affiches dans le quartier où vit Mme Laurent-Gervais. Des recherches terrains ont eu lieu notamment dans le secteur de la gare de McMasterville. L’hélicoptère de la SQ avait aussi été mis à contribution.

Mme Laurent-Gervais a été vue pour la dernière fois le 30 novembre à son domicile de la rue Jarry, à McMasterville, vers 12h45. La disparition de la dame a été rapportée par son conjoint et des membres de sa famille le 5 décembre. Au moment de quitter son domicile, Déborah Laurent-Gervais était vêtue d’un manteau rouge vin mi-long muni d’un capuchon, d’un jeans noir et de souliers de course noirs.

Ce n’est pas la première fois que Déborah Laurent-Gervais quitte sa maison sans donner signe de vie. Elle avait aussi manqué à l’appel pendant plus d’une dizaine de jours en 2013; elle avait fréquenté les restaurants du secteur de son domicile de Longueuil tout en squattant les terrains vagues. Elle avait finalement été retrouvée à Longueuil. La police soutient qu’elle avait quitté sa demeure pour «des raisons personnelles».

Trois dossiers ouverts

Deux autres dossiers de disparation non résolue se retrouvent dans les filières de la Régie. Le premier remonte à 1989, où on avait signalé la disparition de Gilles Montpetit, un homme né en 1948. La voiture avait été récupérée dans la rivière.

Le second dossier est ouvert depuis 2014. Un proche a rapporté aux autorités la disparition de Denise Collin, qui n’a pas été vue depuis 1982. Elle demeurait à l’époque à Saint-Mathieu-de-Belœil.

Déborah Laurent-Gervais

Grandeur: 1,55 m (5’1 »)

Masse: 73 kg (161 lb)

Teint: blanc

Cheveux: bruns mi longs

Yeux: bruns

Langue parlée: anglais

image