24 février 2021
Équipe de sauveteurs réduite au Centre aquatique
Difficile de trouver de la relève en pleine pandémie
Par: Denis Bélanger

La pandémie de la COVID-19 a entraîné une pénurie de moniteurs et de sauveteurs au Centre aquatique Belœil. Ce dernier sera en mesure d’accueillir à nouveau les baigneurs dès le 26 février, mais avec une offre de services plus restreinte.

Publicité
Activer le son

Avant que la crise sanitaire n’éclate, le complexe avait plus de 50 employés moniteurs et sauveteurs; il n’y en a plus que 21 d’actifs. Rappelons que ce n’est que la semaine dernière que le gouvernement du Québec a annoncé la réouverture des piscines à la fin février.

« Nous avons procédé à des mises à pied massives. Et là, nous fermons constamment et la sécurité d’emploi n’est ainsi pas au rendez-vous. Cette insécurité affecte également le personnel administratif et d’entretien », explique la gestionnaire du Centre aquatique, Carine Poulin, de Sopiar.

Les sauveteurs restants avaient aussi des disponibilités restreintes. C’est ainsi que les bains libres ne seront offerts que de 10 h 30 à 16 h 30 le week-end et de midi à 17 h 30 en semaine pendant la relâche. « Le fait de faire l’école à la maison devient exigeant pour eux. Nous aurions voulu entre autres offrir des bains jusqu’à 19 h, mais nous n’avions pas les ressources nécessaires », ajoute Mme Poulin.

Cette dernière affirme qu’il y a de la lumière au bout du tunnel alors que la formation des moniteurs et des sauveteurs est autorisée et qu’une cohorte de finissants est attendue pour le mois de mai.

« Tous nos cours de formation sont complets. Le gouvernement a dû émettre un décret pour permettre ça, car toutes les activités organisées, incluant les activités de formation, étaient interdites en raison de la COVID-19. Sans cette formation, nous n’aurions pas été en mesure de fournir le service, poursuit-elle. Mais il faut être prudent, on ne sait pas ce qui va se passer en mai. Il faudra notamment voir si les piscines extérieures publiques seront ouvertes. Je vous dirais qu’il y a même une incertitude au-delà du 8 mars, si jamais les choses se gâtent au niveau du nombre de cas. »

Clientèle limitée

Pour la période du 26 février jusqu’au 7 mars, le centre aquatique ne sera accessible qu’aux citoyens de Belœil, Otterburn Park et Saint-Mathieu-de-Belœil. Il sera ouvert à tous à compter du 8 mars. Pour la semaine de relâche, les gens pourront réserver une plage horaire dès le 24 février, à 16 h. Carine Poulin s’attend à ce que toutes les plages soient réservées très rapidement cette journée-là. Une seule heure par jour par personne pourra être réservée. Les gens pourront faire des longueurs ou profiter de bains libres en famille, incluant la glissade et les jeux d’eau.

« Nous avons reçu beaucoup de messages des gens ces derniers jours. Beaucoup d’entre eux sont tannés et veulent bouger. Nous allons avoir du personnel pour surveiller dans les vestiaires entre les différentes séances. »

Le Centre aquatique Belœil est fermé depuis le début janvier, soit au même moment où a été instauré le couvre-feu.

image