31 mai 2016
Didier Schraenen, top 5 à Tremblant…
Par: L'Oeil Régional
Didier Schraenen, top 5 à Tremblant...

Didier Schraenen, top 5 à Tremblant...

Le pilote de Mont-St-Hilaire a connu un week-end mi-figue, mi-raisin lors du des trois premières épreuves du Formula tour 1600 tenues au circuit Mont-Tremblant.

«Nous étions rapides lors des essais jeudi et vendredi. Nous avons aussi constaté que la compétition serait féroce, avec le retour du champion de 2015, Jean-Philippe Jodoin, et aussi de l’arrivée de nouveaux pilotes en provenance des États-Unis et de l’Ontario.»

En qualification, samedi matin, l’équipe ÉNERGIE STCH Dodge RDS signait le troisième temps derrière Trenton Estep et Jean-Philippe Jodoin. Le jeune Américain avait mis une seconde au reste du peloton alors que Schraenen ne concédait que deux dixièmes à Jodoin.

Lors de la première course le mauvais sort frappait et Didier ne pouvait compléter qu’un tour à vitesse réduite avant de s’arrêter en bord de piste à cause d’un problème électrique.

«Ça commençait mal la saison, surtout que notre meilleur chrono durant la course déterminait notre position de départ de la seconde. J’allais donc partir en queue de peloton et même si je savais que j’avais une très bonne voiture, je savais aussi qu’il serait difficile une fois les retardataires doublés. J’avoue que ce n’était pas le genre de premier week-end auquel je m’attendais. Les gars ont tellement travaillé fort lors de la préparation et durant tout le week-end, qu’on méritait beaucoup mieux. Je tiens à les remercier encore.»

Didier Schraenen a bien sûr très hâte de se reprendre les 10-11-12 juin prochain au Grand-Prix du Canada. Il a 14 podiums au circuit Gilles-Villeneuve dont le dernier dans la course du samedi en 2015. Le dimanche il était en pole d’un peloton de 38 voitures mais sa course s’était terminée avant même le passage de la ligne de départ.

«Rien ne sera facile car nous seront plus de 35 voitures dont celle de Trenton Estep qui a dominé de façon outrageante à Tremblant en remportant les trois épreuves haut-la-main. Je l’ai même surnommé E.T. pour Estep Trenton. C’est véritablement un extra-terrestre tellement il est rapide. Son coéquipier Ben Auriema est aussi monté trois fois sur le podium alors que Jean-Philippe Jodoin l’a fait deux fois avec une deuxième et une troisième. Un autre Américain, Evan Mehan, a terminé second de la deuxième course», ajoute le pilote. 

 

Didier Schraenen compte aussi sur l’appui de la radio ÉNERGIE et ses dix stations à travers la province, du Groupe STCH Transport Logistique, des concessionnaires Chrysler Dodge Jeep et Ram du Québec, de RDS, le Réseau des Sports ainsi que Lettram Design à Laval, Fix Auto St-Hyacinthe,  Motul Lubrispec, Perry Performance et compétition, Camions Granby, Transports Guy Mahoney, SH Karting, Dynatech, Mecar, CMV Monoplaces et les vêtements MSI.

 

image