28 juillet 2015
Didier Schraenen, en feu à Tremblant…
Par: L'Oeil Régional
À retenir dans cette chaude journée

À retenir dans cette chaude journée

C’est en tête du championnat du Formula Tour 1600 OKI Data que le vétéran pilote Didier Schraenen s’est amené au circuit Mont-Tremblant pour la Classique d’été tenue le week-end dernier. Les jours précédents l’évènement avaient déjà été mouvementés. Injection de cortisone suite à une sévère bursite, conséquence de ses blessures au Grand Prix du Canada, voilà qu’un incendie se déclarait à bord de sa CMV NRJ Dodge STCH RDS suite à un problème mécanique le vendredi lors des essais.

Toute une frousse pour le pilote qui l’échappait belle malgré l’ampleur des flammes. L’équipe a travaillé sans relâche pour réparer la voiture qui était prête pour le lendemain. Qualifié cinquième, Didier remonte jusqu’à l’avant du peloton. Au dixième tour alors qu’il prenait la tête, son adversaire se rabat sur lui et l’envoie en tête à queue avec une suspension amochée. Didier revient sur la piste en douzième place et l’épreuve se termine derrière la voiture de sécurité, le pilote fautif étant lui resté coincé dans le bac à gravier.

«Je n’en revenais tout simplement pas de voir le comportement de certains pilotes qui se pensent toujours en karting. On roule à plus de 200 km/h au bout de la ligne droite à Tremblant. Si le contact n’avait pas été roue à roue, les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves et je ne parle pas ici de dommages matériels. Le pilote qui m’a accroché a avoué son erreur.  Mince consolation, car en plus d’avoir une voiture endommagée, au lieu d’augmenter mon avance au championnat je prends un sérieux retard.»

C’est en effet Jean-Philippe Jodoin qui remportait l’épreuve, profitant de la déveine de Didier pour prendre une confortable avance au championnat. Michel Bonnet termine deuxième montrant bien que les vétérans sont toujours dans le coup face à de jeunes et talentueux pilotes comme Scott Andrew qui termine troisième. Le pilote australien, actuel meneur au championnat américain de F1600 était parti dernier des 23 pilotes présents après avoir emprunté la ligne des puits au lieu d’aller directement sur la piste en provenance de la fausse grille.

Ce dernier menait la deuxième épreuve quand il a été poussé hors piste alors qu’il prenait un tour à des retardataires. Il était alors talonné par Bonnet et Schraenen. Sa sortie de piste a entraîné l’utilisation de la voiture de tête et c’est derrière cette dernière que c’est à nouveau terminé la course. Jodoin complétant le podium.

«Suite au brouhaha quand nous sommes tombés sur les retardataires, j’ai eu une super sortie des esses et j’aurais sans doute passé Michel qui venait à son tour d’être ralenti par une voiture plus lente, mais le drapeau jaune est sorti quelques secondes trop tôt. Dans le fond je n’ai pas à me plaindre, après le feu et l’accident, cette deuxième place mettait un baume sur un dur week-end. Il faut voir le verre à moitié plein, j’aurais pu être blessé sérieusement, surtout lors de l’incendie.»

 

Didier Schraenen  reprendra le collier le week-end prochain au Grand Prix de Trois-Rivières, un circuit qu’il j’adore et où son équipe a récolté plus d’une douzaine de podiums. «Je compte bien en faire deux de plus en fin de semaine et c’est deux victoires que je veux, rien d’autre. Je sais que ce ne sera pas facile, la compétition est très forte, mais a vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Comme vous pouvez voir j’ai encore le feu sacré.»

Source: équipe de course NRJ Dodge STCH RDS     

 

À lire aussi

Valérie Chiasson mal récompensée  

image