6 novembre 2019
Diane Lavoie inquiète concernant au Cœur-des-Monts
Par: Sarah-Eve Charland

La mairesse de Belœil, Diane Lavoie, s’est montrée inquiète des développements touchant l’école au Cœur-des-Monts. Photothèque | L’Œil Régional ©

Alors que la mairesse Diane Lavoie s’était montrée prudente dans les derniers mois en commentant le dossier, elle a avoué être préoccupée par les décisions de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) qui visent l’école au Cœur-des-Monts.

La mairesse a assisté, en compagnie de quelques conseillers municipaux, à la soirée d’information de la CSP le 7 octobre dernier. « C’est très préoccupant. On était contents d’être présents. La CSP rappelait souvent aux gens qu’elle avait demandé des chiffres auprès des municipalités de Belœil, Saint-Mathieu et McMasterville comme si ça faisait des mois. On avait eu la demande une semaine avant la réunion. On a dû faire des démarches auprès du promoteur pour connaître la projection du développement du secteur, parce qu’enfin [la CSP] va tenir compte des projets de développement », a-t-elle affirmé en séance du conseil du 28 octobre.

La Commission scolaire des Patriotes a déposé un projet auprès du ministère de l’Éducation pour un ajout d’espace.

« Le mardi avant la réunion [du 7 octobre], on a su qu’on avait peut-être à trouver un terrain pour une future école. Quand on est en fin de développement, ce n’est pas ce qu’une ville souhaite parce qu’on est en train de finaliser le développement des Bourgs de la Capitale », ajoute la mairesse.

Mme Lavoie tient à rappeler que la CSP est un palier de gouvernement à part entière. Elle assure toutefois suivre de près le dossier. Elle a rencontré le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, pour discuter du dossier.

« J’ai demandé à notre député les projections du ministère de l’Éducation pour le nombre d’étudiants sur notre territoire pour avoir une vision nette de notre situation. Il faudra prendre des positions par la suite », mentionne-t-elle.

L’école au Cœur-des-Monts a ouvert ses portes en 2012 à Belœil. Depuis 2017-2018, tous les locaux sont utilisés. Pour l’année en cours, la CSP a dû transférer une cinquantaine d’élèves vers d’autres écoles primaires. À partir de l’année prochaine, les classes préscolaires se tiendront à l’école Saint-Mathieu afin de libérer quelques classes à l’école au Cœur-des-Monts. n

image