6 juin 2019
Ligue canadienne de football
Deux joueurs d’ici veulent faire une différence avec le Rouge et Noir
Par: Denis Bélanger

Anthony Gosselin. Photo gracieuseté

Mickael Côté. Photo gracieuseté

Alors que le camp d’entraînement du Rouge et Noir d’Ottawa de la Ligue canadienne de football (LCF) bat son plein, l’Otterburnois Anthony Gosselin et l’Hilairemontais Mickael Côté ont des objectifs bien précis pour la prochaine saison. Ils veulent jouer un plus grand rôle au sein de la formation qui a atteint l’an dernier la finale de la Coupe Grey.

Anthony Gosselin, un centre-arrière repêché par le Rouge et Noir en 2017, en sera à sa troisième saison avec Ottawa, tandis que Mickael Côté, un secondeur de ligne, s’apprête à disputer une deuxième campagne dans la ligue.

Deux parcours
Les deux joueurs ont vécu des scénarios bien différents en 2018. La précédente saison pour Anthony Gosselin avait été décevante à ses yeux. Il n’a joué que six parties, soit deux de moins qu’à son année recrue. « Au camp d’entraînement et au début de l’année, ça allait super bien. Mais j’ai eu une deuxième mauvaise partie. Cette performance a fait en sorte que j’ai perdu du temps de jeu et mon poste à l’offensive. Je me suis retrouvé que sur les unités spéciales », raconte l’athlète de 26 ans.

Pour sa part, Côté a joué 11 parties sur 18, majoritairement sur les unités spéciales. Il a été laissé de côté pour les éliminatoires, mais a pris la décision de l’équipe avec humilité. Il a d’ailleurs eu un beau cadeau en fin de saison en jouant à la défense. « J’ai réussi à jouer comme linebacker. Le fait que le club me fasse confiance à ce niveau a fait passer la pilule plus facilement pour ce qui est d’avoir été laissé de côté en éliminatoires. »

Anthony Gosselin en est à sa dernière année de contrat. Ça passe ou ça casse dans son cas et il entend mettre les bouchées doubles pour retrouver un poste régulier. « J’ai perdu du poids pour gagner de la vitesse. J’avais quand même de la vitesse, linéairement parlant. Mais ça devenait compliqué pour ce qui est du changement de vitesse. J’ai travaillé beaucoup aussi ma flexibilité des hanches; je réussis à tourner plus rapidement. »

Quant à Mickael Côté, il ne vise rien de moins que d’être habillé à toutes les rencontres et jouer de façon régulière en défense. « L’an dernier, j’étais stressé et stiff sur le jeu, ça paraissait et ça me dérangeait. Je veux réussir à avoir plus de confiance et jouer de façon détendue pour être en mesure de moins réagir au stress. »

Vers la Coupe
Ensemble, les deux joueurs ont de grandes attentes pour leur équipe. « Nous avons de nouveaux éléments, dont un nouveau quart-arrière. J’ai bien hâte de voir comment cela va se passer. Mais je suis confiant qu’avec le coaching staff, on va se rendre encore loin », lance Côté. Gosselin, lui, est encore plus audacieux dans ses prédictions. « Nous n’allons pas seulement nous rendre à la Coupe Grey, nous allons la remporter. »

Le Rouge et Noir amorcera le calendrier régulier à Calgary contre les Stampeders le 15 juin. Ottawa disputera cette année une seule partie régulière au Stade Percival-Molson, le domicile des Alouettes de Montréal, le 2 août.

Une filière de la Vallée à Ottawa
Décidément, la direction du Rouge et Noir d’Ottawa a un faible pour les footballeurs originaires de la Vallée-du-Richelieu. Au dernier encan de la LCF tenu le 2 mai, l’équipe de la Capitale du Canada a sélectionné pour la troisième année consécutive un joueur issu de la région. Le dernier élu a été Gabriel Polan, un porteur de ballon de Mont-Saint-Hilaire qui a fait ses classes avec le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke. Il a été sélectionné en 3e ronde, 27e au total. Toutefois, il a été impossible de parler la semaine dernière à Polan. Un porte-parole de l’équipe rapportait la semaine dernière que le jeune de 24 ans avait été suspendu pour avoir quitté l’équipe une journée.

image