24 août 2018
Service d’autopartage
Des véhicules Autonomik après la rentrée des classes
Par: Denis Bélanger

Jean-François Lessard, le directeur d’Autonomik. Photo: Gracieuseté

Le service de véhicules en libre-service Autonomik déploiera une flotte de sept véhicules électriques, des Chevrolet Volt, dans cinq villes de la Vallée-du-Richelieu à compter du 1er septembre.

Le service sera implanté plus précisément à Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Jean-Baptiste. Le directeur de l’organisme à but non lucratif situé à Saint-Amable, Jean-François Lessard, a confirmé que le service d’autopartage allait d’abord démarrer dans une municipalité test et que les quatre autres villes emboîteraient le pas par la suite au courant du mois.  L’identité de la première ville à bénéficier du service et les dates de mise en service seront dévoilées ultérieurement.

Le service en libre-service s’inspire de ce qui se fait notamment à Montréal avec Communauto. Le milieu communautaire cogite sur Autonomik depuis plusieurs années déjà. L’idée derrière ce projet est née en 2014 d’une concertation sur le transport des Centres d’action bénévoles (CAB) et d’autres organismes membres de la Corporation de développement communautaire de Marguerite-D’Youville (CDC MY) désireux de rendre disponible des véhicules à bas coûts pour les organismes et d’offrir une option abordable de transport à la population du milieu.

Deux ans plus tard, en octobre 2016,   Autonomik a été fondé avec un conseil d’administration formé des directions de sept organismes de Marguerite-D’Youville et de la Vallée-du-Richelieu. Jean-François Lessard agissait comme agent de développement pour la CDC MY avant de quitter ses fonctions, le 16 avril dernier, pour prendre la direction de l’organisme. Autonomik a depuis embauché trois employés pour compléter l’équipe.

Pour la mise en place du service, les maîtres d’œuvre du projet ont obtenu 105 000 $ du Fonds de développement de la Vallée-du-Richelieu et 55 505 $ du Réseau d’investissement social du Québec. L’organisme a également reçu 50 000 $ du Créneau aînés du Plan d’action gouvernemental en économie sociale pour l’étude et le déploiement de cinq véhicules dans cinq résidences de logements sociaux pour les aînés en Montérégie. «Nous pouvons également compter sur un appui fort important des villes hôtes en ce qui a trait aux bornes électriques et aux stationnements», renchérit l’équipe d’Autonomik

image