2 décembre 2016
Des résidents réclament des panneaux d’arrêt sur le chemin Ozias-Leduc
Par: L'Oeil Régional
L’intersection de la rue Comtois et du chemin Ozias-Leduc est située à la fin d’une courbe.

L’intersection de la rue Comtois et du chemin Ozias-Leduc est située à la fin d’une courbe.

CIRCULATION. Viviane Beaudoin et Martine Brunet, deux résidentes d’Otterburn Park, souhaitent que des panneaux d’arrêt soient installés à l’intersection du chemin Ozias-Leduc et de la rue Comtois.

Les deux femmes ont remis une pétition de 230 noms à cet effet à la Ville. «L’intersection est située à la fin d’une courbe où les automobilistes roulent vite malgré la limite de vitesse de 50 km/h. La Ville de Mont-Saint-Hilaire a installé un miroir au bout de la rue, mais il est parfois embué, givré ou enneigé, ce qui annule son efficacité», indique Viviane Beaudoin.

Les instigatrices de la démarche citoyenne s’inquiètent de la sécurité des gens à cause de la hausse de la circulation automobile, résultant notamment de la croissance du quartier et des nombreux attraits touristiques. Elles jugent également que l’évaluation de la circulation faite en février 2010 n’est plus représentative de la situation actuelle.

«Le quartier est en pleine croissance depuis quelques années grâce à des projets immobiliers. Les attraits touristiques du chemin de la Montagne, lui-même récemment refait, et les efforts de développement économique de la région attirent de plus en plus de gens dans notre région. Tout ceci contribue à l’augmentation du nombre de gens empruntant l’intersection du chemin Ozias-Leduc et de la rue Comtois, ce qui augmente la problématique et le risque d’accident», expliquent-elles dans la lettre accompagnant la pétition.

Étude de circulation

Les deux villes ont pris connaissance de la requête et étudient actuellement la demande. «Afin de compléter l’analyse de la situation, nos services techniques vont effectuer une étude sur la circulation. Vous comprendrez qu’un stop sur le chemin Ozias-Leduc ralentirait la circulation et nécessiterait une entente avec notre voisine Mont-Saint-Hilaire (la rue Comtois est située sur le territoire d’Otterburn Park, tandis que le chemin Ozias-Leduc est sur le territoire de Mont-Saint-Hilaire à cette hauteur)», précise Danielle Lavoie, mairesse d’Otterburn Park.

Du côté de Mont-Saint-Hilaire, le directeur des Services aux citoyens et communications, Pierre Tadros, a indiqué que la demande faisait l’objet d’une analyse en ce moment.

Il y a présentement quatre arrêts sur le chemin Ozias-Leduc/rue Fortier entre le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier et le chemin de la Montagne.

image