23 avril 2020
Des repas de chefs à Belœil
Par: L'Oeil Régional
Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs.
Photo gracieuseté

Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs. Photo gracieuseté

Un texte de Véronique Lemonde

La solidarité emprunte parfois des chemins insoupçonnés. C’est ainsi qu’un événe-ment-bénéfice organisé par Le Groupe Lesage et Grenier s’est complètement transformé en raison de la pandémie mondiale. Avec la collaboration des Cuisines solidaires de La Tablée des Chefs, c’est maintenant plus de 2000 repas par semaine concoctés par des chefs qui seront distribués dans les centres d’action bénévole de la région maskoutaine, de la Vallée-du-Richelieu et de Saint-Bruno.

Publicité
Activer le son

« Au départ, nous avions prévu un événe- ment-bénéfice devant se tenir le 5 juin au Coureur des bois de Saint-Marc-sur-Riche- lieu. Des tables étaient déjà confirmées et les dons amassés, près de 70 000 $, devaient être remis à La Tablée des Chefs et à la Fondation du CLSC/CHSLD des Patriotes. Naturellement, avec la COVID-19, nous avons dû annuler cet événement », explique Martin Lesage, du Groupe Lesage et Grenier, de RBC Groupe Financier.
Lorsque ce dernier a appris le mouvement que le chef Jean-François Archambault, de la Tablée des chefs, venait de lancer pour aider les banques alimentaires du Québec en cette période de crise sanitaire et économique, Martin Lesage a tout de suite voulu faire une différence et maintenir sa collecte de fonds.

Donner au suivant
Organisme sans but lucratif avec un programme de récupération de surplus alimentaires du milieu de la restauration, La Tablée des Chefs a su rebondir à la suite de la fermeture des restaurants en mars.
La Tablée des Chefs a alors reçu, au départ, des inventaires de denrées que les restaurants ne pourraient pas passer, puis, devant les besoins grandissants de plusieurs banques alimentaires, Jean-François Archambault a décidé de demander aux chefs de retourner à leurs fourneaux. « Les besoins sont fous présentement et vont bien au-delà des besoins naturels. C’est donc un élan de solidarité incroyable que nous vivons puisque plus de 70 établissements de restauration ont embarqué dans notre projet et sont prêts à cuisiner des repas qui seront distribués dans diverses banques alimentaires », de dire Jean-François Archambault.
Déjà cette semaine, 160 000 portions de pâté chinois seront distribuées. « Nous prévoyons faire 1,6 million de repas au cours des huit prochaines semaines. Les restaurants sont frappés de plein fouet par la crise et, avec ce projet, où nous payerons 1 $ par repas aux établissements, cela nous permet également de remettre au travail des brigades culinaires complètes. »
Des restaurants aussi réputés que le Ritz Carleton et le Reine Elizabeth, et des établissements tels le Centre Bell ou les Rôtisseries Saint-Hubert participent à ce mouvement. Des dons de divers producteurs agricoles québécois et canadiens, de Sobeys, Olymel, Saputo, etc., permettent également la réali- sation de ces repas avec les denrées requises.

Geste social
Pour Martin Lesage, avec la participation de son partenaire principal la Famille Gosselin, l’occasion était parfaite de participer à un élan de solidarité incroyable. « Pour Saint-Hyacinthe par exemple, le Centre de bénévolat prendra en charge ces repas pour les distribuer, mais aussi pour les relayer vers d’autres organismes comme La Clé sur la Porte ou La Moisson maskoutaine. Il y a beaucoup de besoins à combler présente- ment. Nous visons 2500 repas par semaine, soit 8000 repas de plus pour un grand total de 40 000 repas. À 1 $ le repas, nous sollicitons l’aide des gens pour atteindre cet objectif et aider les personnes durement affectées par la crise de la COVID-19 », indique M. Lesage.
Pour faire un don aux Cuisines solidaires de La Tablée des Chefs, visitez le site www.tableedeschefs.org/fr/programmes/les-cuisines-solidaires.

image