5 février 2016
Des propos évocateurs
Par: Denis Bélanger
Photo du gala du 22 août 2014 à Mont-Saint-Hilaire.

Photo du gala du 22 août 2014 à Mont-Saint-Hilaire.

Je vais vous parler du Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire. Je vous avouerais que les propos des gens d’InterBox et GYM, évoquant la possibilité de la tenue d’un gala de boxe cet été, m’ont surpris un peu. Je commençais à penser qu’on ne répéterait pas l’expérience du 22 août 2014. Je m’étais fait ce scénario après avoir interviewé Jean Bédard, pdg du Groupe Sportscene l’automne dernier.

«C’est de plus en plus compliqué de faire des choses spéciales. On voudrait peut-être faire un gym, mais c’est difficile au niveau des plans et des permis, m’avait-il dit. C’est moins notre business que d’opérer des restaurants. Des fois on se dit, c’est tu un business pour nous que de gérer des centres sportifs?»

Je lui avais ensuite demandé de se prononcer sur la possibilité de présenter des galas de boxe. Il a d’abord rappelé qu’une telle aventure est «complexe» et a rapporté que des correctifs avaient dû être apportés pour la tenue du gala de 2014.  Jean Bédard avait laissé la porte ouverte pour l’organisation d’événements spéciaux comme le Salon Week-end Santé. Ça ne ressemble pas à de la boxe.

Quelques semaines plus tard, je lisais un papier indiquant que Sportscene serait moins impliqué dans la boxe alors que l’entreprise s’apprêtait à revamper son image de marque en changeant de nom, de logo et de décor.

Il faut toutefois mentionner que l’entrevue que j’ai réalisée avec Jean Bédard est survenue au terme d’un point de presse tenu pour annoncer la fin des activités extérieures de dek hockey. Quelques citoyens s’étaient plaints du bruit et Sportscene avait décidé de «tirer la plogue», n’ayant pas le goût d’investir davantage d’argent et d’énergie dans ce dossier.  On comprend mieux le contexte. Ces propos étaient peut-être dictés par l’émotion?

Est-ce qu’InterBox et GYM m’ont bluffé la semaine dernière? Je ne le crois pas, et le contexte favorise Mont-Saint-Hilaire. Moins il y a de combats majeurs au Centre Bell, plus il faut des petites salles pour permettre à la relève de se développer. Jean Pascal ne se battra pas de sitôt dans un combat significatif. Adonis Stevenson n’attire pas les grosses foules et semble être destiné à boxer plus souvent en dehors du Québec. Son dernier combat a eu lieu à Toronto et le prochain se tiendrait à New York. On ne connaît pas maintenant quel est le pouvoir d’attraction de David Lemieux au Québec. Son combat de championnat du monde en juin 2015 a attiré 5000 personnes et il s’est battu ensuite à New York. Et son prochain duel est prévu à l’Olympia, une bien plus petite salle. Lucian Bute est celui qui est le plus susceptible de pouvoir générer cette année de grosses foules, mais il faut voir si ça perdura à long terme.

 

Yves Ulysse Jr, Steven Butler, Custio Clayton et Erik Bazinyan sont tous de  beaux espoirs qui ont besoin d’avoir plus de rounds derrière la cravate. Je crois que GYM et InterBox auraient tout avantage à inclure Erik Bazinyan dans un éventuel gala à Mont-Saint-Hilaire. Le boxeur d’origine arménienne enseigne cours dans la Vallée-du-Richelieu et a donc certains «followers» ici. Dossier à suivre.

Un devin

Je crois que j’ai acquis récemment des talents de devin. J’ai lancé une blague à mon ancienne collègue MP qui est maintenant à Chambly. Je lui ai dit qu’on pourrait publier à la une l’annonce imminente d’un combat entre le lutteur de Marieville (ville couverte par le Journal de Chambly), Kevin Owens et Adonis Stevenson. Je ne savais pas que je venais de faire une prédiction. En voyant Adonis monter sur le ring, en veston-cravate et avec ses gardes du corps, après le combat Pascal-Kovalev 2, je me suis dit qu’il voulait commencer une carrière à la WWE, la plus grande compagnie de lutte professionnelle. Stevenson, qui n’a pas apprécié se faire traiter d’Adonis Chickenson (poulet), n’a pas aidé à améliorer son image en agissant de la sorte.

La blague à MP était un clin d’œil à notre première une de 2013 à Longueuil. Nous avions fait un dossier de deux pages sur la possibilité d’un combat entre Carl Froch et Adonis Stevenson. À ce moment-là, les deux semblaient destinés à un duel, mais ça n’a finalement pas eu lieu. On en rit encore. Mais je vous rassure, ce n’était pas Adonis qui s’était défilé dans ce dossier.

L’aile de poulet

En parlant de poulet, dimanche sera le festival de l’aile de poulet avec la tenue du Super Bowl. Saviez-vous que l’aile de poulet est aussi le nom d’une prise de soumission à la lutte professionnelle? Elle a été surtout utilisée par Bob Backlund. Voici une vidéo montrant Backlund appliquer la prise sur le Canadien Bret Hart.

image