17 juin 2015
Des policiers se la coulent douce en Montérégie
Par: L'Oeil Régional

Radio-Canada a appris hier que sept agents de la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent affectés à la circulation auraient pris l’habitude de retourner à la maison, plusieurs heures avant la fin de leur quart de travail régulier, car ils avaient atteint leur quota de contraventions.

Publicité
Activer le son

Une situation qu’a tolérée leur employeur en 2013-2014.

«Certains allaient chez eux « gamer », certains allaient chez eux se baigner dans le spa. D’autres allaient faire ce qu’ils voulaient. Ils ne répondaient pas à des appels. Ça a duré pendant deux ans», a dénoncé un collègue sous le couvert de l’anonymat. 

«Disons que c’était une prestation de travail un peu réduite. […] On a pris le problème, on veut le gérer sérieusement et on est tous conscients que c’est l’argent de nos contribuables», a commenté la présidente de la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent, Suzanne Dansereau. 

image