20 avril 2015
Des parcours balisés pour stimuler la course
Par: Denis Bélanger
Le premier parcours «actif» sera d'une distance de 5 km et reliera la gare de train de banlieue à l'hôtel de ville.

Le premier parcours «actif» sera d'une distance de 5 km et reliera la gare de train de banlieue à l'hôtel de ville.

Mont-Saint-Hilaire souhaite aménager des parcours balisés de course dans tous ses quartiers. Un projet pilote devrait voir le jour cet été dans le secteur de la gare.

Cette initiative s’inscrit dans le «virage» santé entrepris par la municipalité. C’est d’ailleurs le comité de santé et des saines habitudes de vie, créé officiellement en mars, qui s’est penché sur les paramètres du projet.

«L’objectif est simple, c’est de motiver les gens à sortir de chez eux pour emprunter ces sentiers. Nous voulons aussi les amener à vouloir se dépasser. C’est également une suite logique au Salon Week-end Santé», commente le conseiller municipal et président du comité santé, Émile Grenon-Gilbert.

Le premier parcours «actif» sera d’une distance de 5 km et reliera la gare à hôtel de ville. «Le parcours suivra majoritairement la piste cyclable et ça partirait de la rue Forest, renchérit le conseiller. C’était l’endroit tout désigné pour un projet pilote. Il y a de la place pour se stationner. Ça peut être pratique pour les évènements attirants les gens de l’extérieur. De plus, il y a une masse critique de gens qui habite autour de cette artère.»

Le parcours sera identifié par des panneaux. Une proposition finale pourrait être adoptée à la séance du conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire du mois de mai. L’aménagement du premier parcours devrait nécessiter un investissement de moins de 5000$.

«Il avait été question de faire des lignes à terre. Mais en hiver, ça ne fonctionnerait pas, car la neige recouvrirait les démarcations. En plus, le lignage coûte plus cher que les panneaux. Nous voulons que cela ressemble à ce que l’on retrouve pour le ski», ajoute Émile Grenon-Gilbert.

Ce dernier a confiance que l’initiative plaira aux Hilairemontais. «Nous voulons que les gens s’identifient et s’approprient ces parcours. Ils pourront se fixer différents objectifs, comme à titre d’exemple, améliorer son chrono à chaque occasion. Nous voulons devenir la capitale de la course.»

Siègent aussi au comité de santé et des saines habitudes de vie de Mont-Saint-Hilaire le maire Yves Corriveau, la propriétaire de la Maison de la Course Josée Prévost, le représentant du Centre de la nature Hugo Mimée, le coureur élite Dany Croteau ainsi que l’entraîneur du club d’athlétisme Les Coriaces, Yanik Lussier.

image