10 juillet 2020
Bilan pour Simon Jolin-Barrette
Des mois chargés malgré le confinement
Par: Sarah-Eve Charland
Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette. Photothèque | L’Œil Régional ©

Confinement n’a pas été synonyme de repos pour le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette. Plusieurs dossiers ont avancé, assure-t-il, comme les travaux sur le chemin du Ruisseau Nord à Saint-Mathieu-de-Beloeil ou bien le réaménagement de l’intersection des boulevards Yvon-L’Heureux et Bernard-Pilon ou encore la transformation du forum économique en Table de concertation.

Publicité
Activer le son

La dernière session parlementaire s’est avérée « unique ». Même si les ministères de l’Éducation et de la Santé se sont consacrés à gérer les impacts de la pandémie, tous les autres ministères ont poursuivi les dossiers, affirme M. Jolin-Barrette. C’est notamment ce qui a permis de lancer l’appel d’offres et les travaux de construction du viaduc, surplombant l’autoroute 20, à Saint-Mathieu-de-Beloeil.

« Ça faisait des années que je travaillais là-dessus, depuis que j’étais dans l’opposition. On a finalement pu aller en appel d’offres. Les travaux ont commencé. C’est un engagement que j’avais pris lors de la dernière campagne électorale », ajoute le député.

Ce dernier a travaillé sur plusieurs dossiers en matière de transport. Il assure que le réaménagement des boulevards Yvon-L’Heureux et Bernard-Pilon, qui chevauche McMasterville et Belœil, devrait faire l’objet d’une annonce prochainement.

« Le dossier chemine bien. […] Tout le monde va participer au financement. J’ai bon espoir que le dossier va pouvoir aller de l’avant. Je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant. Il y a une belle collaboration avec les trois instances. C’est une intersection qui est problématique. La situation va être réglée. C’est une de mes priorités. »

Tout comme à l’intersection de la route 116 et de la rue Maple à McMasterville, la sécurité est l’une de ses priorités, déclare-t-il. En décembre 2019, une piétonne avait été happée par une automobile, la blessant gravement aux jambes.

« Il y a des discussions en cours entre McMasterville et le MTQ (ministère des Transports). On est là en appui avec le bureau de circonscription. Ça aussi ça chemine. Il y a plusieurs scénarios qui sont envisagés. Pour moi, la sécurité est une priorité. Nécessairement, avec la vitesse à laquelle les véhicules arrivent, et il y a beaucoup d’élèves de l’école internationale qui circulent, il faut faire des correctifs. On va réussir à trouver une voie de passage pour s’entendre entre le MTQ et la Ville », poursuit-il.

Table de concertation économique

Le forum économique qui s’est tenu au printemps 2019 s’est transformé en Table de concertation économique. La Table regroupe notamment la Chambre de commerce, des élus, Exportation et Développement Canada, et Investissement Québec.

« On a vraiment un forum permanent qui permet d’avoir des stratégies économiques pour la région. Je suis content que le forum se soit transformé en une table qui fait en sorte d’inclure tous les acteurs. C’est ça qui manquait, une concertation économique. »

Afin de contribuer à la relance économique, le gouvernement du Québec a annoncé le plan d’Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PME) qui a pour objectif d’offrir des prêts aux entreprises. La Table de concertation aura un rôle localement, ajoute-t-il.

« C’est pour ça que la Table est importante, parce qu’on peut avoir des besoins spécifiques en fonction des spécificités de notre région. Quelles sont les difficultés des entrepreneurs d’ici? De quoi a-t-on besoin? Ça assure un canal de communication important. C’est ça que je souhaitais lors de la dernière campagne électorale. Je pense qu’on peut dire mission accomplie. Ça nous donne une structure permanente d’échanges. »

Ministère de la Justice

La session parlementaire s’est terminée avec de nouvelles fonctions pour M. Jolin-Barrette, qui a été délesté du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration pour devenir ministre de la Justice. Il garde ses responsabilités en tant que leader parlementaire. Il demeure aussi ministre responsable de la Langue française et ministre responsable de la Laïcité et de la Réforme parlementaire.

« C’est un ministère qui est en ligne directe avec ma formation. C’est un ministère qui est naturel pour moi. J’envisage le défi avec beaucoup d’intérêt parce qu’il y a énormément de choses à faire au niveau de la modernisation du système de justice, de l’accompagnement des victimes d’acte criminel et de tout ce qui touche l’accessibilité à la justice. Moi, j’y crois beaucoup. Je conserve le rôle de leader parlementaire. Il y a une importante réforme sur laquelle je travaille qui pourra voir le jour au cours des prochains mois. De beaux défis. »

image