25 mai 2018
Des mesures pour assurer la fluidité et la sécurité
Par: Karine Guillet

photo: Karine Guillet

Alors que la Ville insiste que le projet de 96 appartements sur la rue Paul-Perreault, à Belœil, ne devrait pas causer plus de trafic dans les Bourgs de la Capitale, elle a tout de même mis sur pied un comité pour s’assurer que les travaux n’impacteront pas la fluidité à l’entrée et à la sortie des classes de l’école voisine.

La mairesse reconnaît que la Ville n’a pas demandé une étude sur l’impact sur la circulation du secteur. «On ne peut pas empêcher un développement de cette importance-là pendant des années non plus. C’est clair que tout est déjà bien pensé. On avait pensé beaucoup de solutions et on savait que ces mesures-là étaient temporaires» , explique-t-elle.
La mairesse rappelle toutefois que les automobilistes pourront bientôt sortir du quartier directement par la rue Paul-Perreault, qui débouchera éventuellement sur le prolongement de la rue Serge-Pepin. La municipalité a d’ailleurs obtenu les autorisations du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire pour aller de l’avant avec son projet de développement d’un campus d’affaires. Elle doit à présent lancer les demandes pour obtenir un certificat d’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. «Ça va se faire à court terme, surtout avec le parc industriel qui est pratiquement rempli, explique-t-elle. On n’aura pas le choix de démarrer notre campus d’affaires bien avant la date qu’on avait prévu. On est dans la mire des compagnies. C’est clair que la rue Serge-Pepin devra déboucher.»

Ange-Aimé-Lebrun
Diane Lavoie rappelle également que la rue Ange-Aimé-Lebrun débouchera sur Saint-Jean-Baptiste avant la rentrée des classes, ce qui devrait améliorer la fluidité dans le secteur. La nouvelle sortie ne permettra aux automobilistes circulant sur Ange-Aimé-Lebrun que de tourner à droite sur la rue Saint-Jean-Baptiste. Les automobilistes circulant sur Saint-Jean-Baptiste ne pourront tourner sur Ange-Aimé Lebrun que s’ils proviennent du carrefour giratoire. Il sera impossible pour les voitures provenant de l’autoroute d’entrer dans le quartier à partir de Saint-Jean-Baptiste.

Comité
Entre-temps, la Ville a mis sur pied un comité avec l’école primaire, la garderie, le promoteur, les pompiers et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent pour s’assurer de la fluidité de la circulation et de la sécurité des enfants. La mairesse rappelle d’ailleurs que l’obtention du permis de construction inclut des restrictions, comme des heures où les camions ne peuvent pas transporter des charges ou se promener, notamment pendant les heures de pointe de l’école.
Pour améliorer la circulation aux abords de l’école, des panneaux de signalisation indiquant une durée de quelques minutes au débarcadère ont été ajoutés il y a environ un mois. Le conseil d’administration de l’école avait constaté que la hausse de la circulation créait beaucoup de frustration et d’imprudence au volant, selon l’un des membres du conseil d’établissement.
Le porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, Jean-Luc Tremblay, confirme que des agents de la paix se sont rendus à l’école Cœur-des-Monts afin d’assurer une présence policière et de sensibiliser les parents à la signalisation en cours.

image