31 octobre 2019
Accident de travail mortel dans une écurie
Des mesures desécurité ont été ajoutées
Par: Denis Bélanger

La Ferme Rive-Sud le jour de l’accident. Photothèque | L’Œil Régional ©

Une gestion déficiente des travaux de réparation d’un équipement agricole est une des causes expliquant le décès d’un travailleur survenu le 10 avril dernier à la Ferme Rive-Sud de Mont-Saint-Hilaire. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rendu publiques mardi les conclusions de son enquête.

Le rapport nous apprend que le travailleur a été entraîné par une pièce en mouvement et coincé mortellement dans une zone dangereuse alors qu’il effectuait une recherche de défectuosité sur un écureur, un appareil en fonction servant à évacuer du fumier. Le pantalon du travailleur s’est accroché à une palette en mouvement.

Selon la CNESST, la gestion était déficiente, car aucune méthode de contrôle des énergies n’avait été mise en place. À la suite de l’accident, la CNESST a exigé de l’employeur une procédure de cadenassage pour l’écureur. Elle a aussi demandé que l’employeur forme les travailleurs sur cette procédure et qu’il mette en place des moyens de contrôle pour son application. L’employeur s’est conformé à ces exigences.

La CNESST et la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Montérégie unissent leurs voix pour rappeler les mesures de prévention à prendre pour éviter les accidents liés à l’utilisation d’un écureur et d’autres équipements semblables à la ferme.

image