23 décembre 2020
Des lettres d’amour aux aînés pour Noël
Par: Denis Bélanger

Mélodie Dubé

Mélodie Dubé, une Hilairemontaise de 17 ans, a écrit et distribué pas moins de 250 lettres aux aînés de la région pour briser leur solitude et leur apporter un peu de chaleur en ce temps des Fêtes hors de l’ordinaire.

Publicité
Activer le son

« Nos aînés sont des personnes si importantes dans l’histoire de notre société, mais ils sont souvent mis de côté. Dans les résidences pour personnes âgées, dans les CHSLD ou même dans leur résidence privée, la plupart d’entre eux ne recevront aucune visite pour Noël. J’ai voulu ainsi trouver une façon de toucher les gens », dit la jeune femme qui invite tout le monde à avoir une pensée pour les aînés.

Mélodie a distribué jusqu’à maintenant des lettres au CHSLD de Belœil ainsi qu’aux Résidences Soleil de Mont-Saint-Hilaire. Elle a aussi remis une cinquantaine de lettres à une amie de sa mère qui travaille au CLSC de Belœil. « Elle les laissera dans la salle commune des travailleurs sociaux qui vont notamment rencontrer des aînés. »

Bien que le message principal soit rédigé à l’ordinateur, Mélodie Dubé a signé en main propre chacune de ses lettres. Elle a sollicité l’opinion de plusieurs personnes pour valider son message, dont celle de sa grand-mère. Dans ses lettres, la jeune fille tient entre autres à remercier les aînés d’avoir bâti sa génération et sa société. « Je pense à vous et vous chéris. Nous passerons au travers, il ne faut pas baisser les bras. La fin de tout ça est proche et dans pas très long, nous pourrons enfin nous réunir et nous donner des câlins et des bisous. Je pense à vous! », écrit-elle à la fin de chacune de ses missives.

Elle fait cette initiative par pur altruisme puisque c’est dans sa nature d’aider les autres. Son domaine d’études colle aussi à sa personnalité alors que sa technique d’intervention en délinquance au Cégep de Drummondville lui rappelle l’importance d’aider son prochain. « J’ai toujours pensé aux autres. J’étais comme l’avis ressource à l’école et tout le monde me faisait confiance. J’aidais les gens même si les problèmes ne me concernaient pas et je donnais aussi souvent des conseils. »

image