29 juillet 2016
Des distances à respecter pour protéger les cyclistes
Par: Denis Bélanger

Les automobilistes devront garder leur distance des cyclistes sur la chaussée cet été afin de respecter les nouvelles règles de sécurités édictées par le projet de loi 100 déposé par le ministre des Transports, Jacques Daoust.

Pour dépasser un cycliste sur la route, l’automobiliste devra ralentir son véhicule et conserver une distance de 1,5 mètre dans une zone de 50 km/h ou plus. La distance est de 1m dans une zone inférieure à 50 km/h. Les agents de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent ont d’ailleurs tenu la semaine dernière une opération pour sensibiliser les conducteurs sur ces changements.  

Il est important de noter que même en présence d’une ligne double, l’automobiliste peut changer de voie pour dépasser le cycliste et ainsi respecter la distance. «Ce changement de voie ne peut être fait que si c’est sans danger. Quand l’automobiliste ne peut pas changer de voie, il doit réduire sa vitesse et attendre à l’arrière jusqu’à tant que ça soit possible, note le sergent Pierre Tremblay. Les automobilistes doivent faire preuve de patience.»

Léon Thériault, du club Les Vélomanes de Sainte-Julie, qui a participé à l’opération policière, accueille avec beaucoup d’enthousiasme les nouvelles dispositions. «Ça faisait longtemps qu’on demandait cela. Maintenant, il serait bien d’avoir des panneaux sur les routes numérotées. Le panneau s’imposerait comme une nécessité. C’est le petit gain qui nous reste à faire.»

M. Thériault, bien connu dans le milieu du cyclisme et président du Tour du Silence, reconnaît que la situation s’est améliorée au cours des années. «Les gens prennent conscience que nous sommes vulnérables. Mais une seule mortalité, c’en est une de trop.»

Quelques statistiques

Un peu plus d’une personne sur deux pratiquent le vélo, soit 54%.

– En 2014, le nombre de victimes chez les cyclistes a diminué de 13,7% par rapport à la moyenne des cinq années précédentes (2009-2013).

-Selon un sondage réalisé en 2014, 32% des Québécois pensent que la circulation sur la route devrait être réservée seulement aux automobilistes et 40% pensent que les cyclistes nuisent à la circulation.

-Les collisions impliquant un vélo et un véhicule sont à la source de la majorité des décès chez les cyclistes, soit plus de 80%.

image