18 décembre 2019
Écoles secteur Belœil/McMasterville/Saint-Mathieu-de-Belœil
Des classes modulaires pourraient s’ajouter pendant des travaux
Par: Sarah-Eve Charland

Un exemple de classes modulaires. Photothèque | L’Œil Régional ©

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) a demandé au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur de financer l’installation de quatre classes modulaires dans le secteur de Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Beloeil afin d’effectuer des travaux de réfection.

La CSP planifie des travaux de maintien et de réfection dans les écoles chaque année. Selon l’organisation, les conditions actuelles du marché de la construction en général ne permettent plus de réaliser la totalité des travaux requis pendant l’été. Il faut dorénavant planifier les travaux pendant l’année scolaire.

Ces classes modulaires n’ont donc aucun lien avec la demande de construction d’une nouvelle école dans ce même secteur, souligne la porte-parole de la CSP, Marie-Michèle Blais. Les capacités d’accueil des écoles dans ce secteur sont presque atteintes.

« Il n’est pas possible de libérer en alternance une partie des bâtiments dans le but d’y faire les travaux, tout en scolarisant les élèves dans le reste de ceux-ci. Ainsi, afin de permettre la réalisation de travaux en continu, il est essentiel de pouvoir utiliser des espaces supplémentaires qui permettraient de déplacer ponctuellement des élèves et du personnel afin de libérer des locaux dans les écoles pour procéder aux travaux de réfection. »

Ce serait à la demande du ministère que la CSP a demandé une demande d’allocation pour des classes modulaires. À l’heure actuelle, la CSP ne connaissait ni les échéanciers des travaux, ni la nature des travaux, ni les écoles concernées.

image