26 juin 2019
Stationnement de nuit en hiver
Des centaines de contraventions pour les fautifs
Par: Denis Bélanger

Le stationnement de nuit sera encore permis l’hiver prochain. Photothèque | L’Œil Régional ©

Les automobilistes fautifs à l’endroit des nouvelles règles de stationnement de nuit ont été nombreux cet hiver à Mont-Saint-Hilaire, Belœil et McMasterville. Plus de 600 constats d’infraction ont été donnés dans ces trois municipalités.

C’est à Mont-Saint-Hilaire qu’on retrouve le plus grand nombre de contraventions, soit près de 235 qui ont été remises cet hiver, une hausse de plus de 60 % comparativement à l’an dernier, où 143 contraventions avaient été remises. La Municipalité avait même retenu les services d’un agent de stationnement pour lui donner le pouvoir de donner aussi des contraventions pour venir en renfort aux policiers. Ces derniers ont concentré leurs opérations de surveillance principalement dans les secteurs du quartier de la Gare et du Vieux-Village.

Les contraventions ont été moins nombreuses à Belœil (226) et à McMasterville (168) où les élus ont également adopté les mêmes assouplissements que Mont-Saint-Hilaire. Dans le cas de McMasterville, on note même une hausse significative de 98 % comparativement à l’hiver précédent. À Belœil, il s’agit toutefois d’une baisse de 18 %.

Belœil, Mont-Saint-Hilaire et McMasterville font partie des municipalités à être desservies par la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent qui ont modifié l’automne dernier leur règlement pour interdire le stationnement de nuit en hiver, du 1er décembre au 31 mars, seulement en temps d’opération de déneigement. Auparavant, les gens stationnés dans la rue aux petites heures du matin écopaient d’une amende l’hiver même s’il n’y a même pas une once de neige sur le sol, à l’exception du temps des Fêtes où une tolérance était appliquée par les agents.

Saint-Basile-le-Grand permettra le stationnement de nuit, en dehors des opérations de déneigement, dès le prochain hiver, tandis qu’Otterburn Park n’a rien annoncé.

Des modifications suggérées
À l’analyse du bilan de l’hiver, le comité de circulation et de sécurité de Mont-Saint-Hilaire recommande néanmoins au conseil de continuer à permettre le stationnement de nuit. « En dépit des embûches en début de parcours et les adaptations faites durant la saison, le projet pilote permettant le stationnement de nuit dans les rues en l’absence d’opération de déneigement et d’entretien de la chaussée s’est quand même bien déroulé », concluent notamment les membres du comité.

Ces derniers suggèrent toutefois à la Municipalité d’apporter des modifications, dont la bonification des outils de transmission d’information afin de pouvoir offrir un meilleur système de communication. À l’instar des villes voisines, Mont-Saint-Hilaire n’avait mis qu’une ligne téléphonique à la disposition des citoyens pour qu’ils puissent s’informer si une opération de déneigement était en vigueur ou non.
Le comité de circulation et sécurité a de plus suggéré d’étendre les assouplissements au Village de la gare. Présentement, il est même interdit en hiver de se stationner le jour, de 8 h à 11 h. Cette interdiction de jour sera levée pour certaines rues, mais maintenue en cas de déneigement en raison du manque de stationnement dans le secteur.

D’autres nouvelles règles
Le conseil municipal a profité de la modification des règles du stationnement de nuit pour apporter d’autres mesures concernant le stationnement en général. D’un côté, le stationnement avec vignette au Collège Saint-Hilaire sera étendu sur la voie publique aux visiteurs et étudiants, privilège que détenaient déjà les résidents de la rue. De plus, le temps de stationnement des véhicules récréatifs dans les rues sera limité à 24 h et ceux-ci devront être accrochés au véhicule moteur. La Ville a reçu des plaintes de citoyens à cet effet alors que certains propriétaires laissaient sur la rue ces véhicules une bonne partie de l’été. Selon la Municipalité, plusieurs rues de la ville ne sont pas larges et ces véhicules nuisent à la circulation. Ces véhicules peuvent être stationnés sur les terrains des propriétaires en respect des règlements d’urbanisme.

 

image