23 décembre 2019
Des bijoux pour réchauffer le cœur des familles d’un enfant malade
Par: Denis Bélanger

La petite Amy, lors de son hospitalisation en 2017, en compagnie de ses parents Éric Beaudoin, Vanaelle Atzenhoffer et la comédienne Mariloup Wolfe. Photo gracieuseté

Vanaelle Atzenhoffer connaît le sentiment de passer une partie des Fêtes à l’hôpital afin d’être au chevet de son enfant malade. La résidente de Sainte-Madeleine l’a vécu en 2017, mais elle a pu oublier pour un certain moment la peine causée par le cancer de sa fille grâce à la générosité de plusieurs personnalités connues de passage à l’hôpital pour remettre des cadeaux. Devant cette générosité, la mère de famille a voulu redonner au suivant en mettant sur pied son projet Créateurs québécois, Partageons l’amour, afin de distribuer plus de 300 cadeaux aux familles d’enfants hospitalisés à Saint-Justine.

La fille de Vanaelle Atzenhoffer, Amy, maintenant âgée de 4 ans, avait reçu un diagnostic il y a deux ans d’une forme de leucémie. Aujourd’hui en rémission, la jeune fille est demeurée à l’hôpital pendant sept mois et ses deux parents avaient laissé leur emploi afin de rester près d’elle.

« Ça a été des semaines infernales. Mais aux fêtes de 2017, Amy avait reçu plusieurs cadeaux; ça remonte le moral. De plus, le fait de recevoir de belles intentions comme ça te permet de mettre la maladie sur pause. Je me suis tout le temps dit que j’allais un jour remettre au suivant. »

Changement de carrière
Au retour à la maison avec sa fille en 2018, Vanaelle Atzenhoffer a entrepris un changement de carrière pour fonder sa propre entreprise de fabrication de bijoux. Cette année, elle a voulu donner comme mission à sa compagnie de soutenir les mamans d’enfants malades. Elle a sollicité la collaboration de plusieurs artisans pour obtenir des cadeaux à redistribuer à Noël.

La participation a été au-delà des espérances. Cent artisans ont créé et donné plus de 300 cadeaux faits à la main représentant une valeur de plus de 6000 $. Vanaelle Atzenhoffer a aussi participé à la récolte du butin en donnant une quarantaine de ses propres créations. « Je ne pensais pas en recevoir autant. Je remercie les artistes et artisans qui ont contribué. C’est vraiment un très beau projet », souligne Vanaelle, qui recevait encore des cadeaux quelques jours avant la distribution à l’hôpital prévue pour le 21 décembre.

Mariloup Wolfe et la cause
La comédienne Mariloup Wolfe agit comme porte-parole. Elle a été vite charmée par la petite Amy il y a deux ans. « Quand nous étions à l’hôpital, Amy avait été nommée porte-parole du Grand Sapin, explique Mme Atzenhoffer. Elle avait fait un live avec Mariloup pour l’illumination du sapin. L’année d’après, Sainte-Justine nous a demandé de faire une chronique avec Mariloup et on a accepté. Nous avons gardé un petit lien avec elle. Je lui ai demandé si elle était intéressée de s’associer au projet et elle a dit oui. »

image