18 octobre 2017
Mont-Saint-Hilaire en bref
Des adieux pour trois conseillers
Par: Denis Bélanger

Le maire Yves Corriveau (au centre) en compagnie des trois nouveaux retraités de la politique: Frédéric Dionne, Magalie Joncas et Joseph Côté. Photo: Denis Bélanger

La séance a marqué la fin de la vie politique des conseillers d’Avenir Hilairemontais Frédéric Dionne (district 1) et Magalie Joncas (6) ainsi que de l’indépendant Joseph Côté.

Ces trois derniers ont été invités à signer le livre d’or. M. Dionne et Mme Joncas auront fait un mandat tandis que M. Côté a été échevin de 1988 à 2000 et de 2013 à 2017. Joseph Côté a terminé son discours d’adieux en donnant publiquement son appui à la fusion des quatre municipalités de la Vallée, projet initié par le candidat à la mairie d’Otterburn Park, Gérard Schafroth.

Surplus anticipé
La Ville prévoit terminer l’exercice financier 2017 avec un surplus de 2,6 M$. De ce montant, on retrouve 1,2 M$ provenant du Conseil intermunicipal de transport à la suite de la fermeture de l’organisme. On garde toutefois ce montant en vertu de hausses potentielles venant de la nouvelle structure régissant le transport en commun. «À pareille date l’an dernier, on se dirigeait vers un surplus de 3,2 M$», a ajouté le maire Yves Corriveau.

Sel et déneigement
La Ville hausse de 1,2 % son contrat de fourniture et de livraison de sel de déglaçage des chaussées l’hiver. Il en coutera à la municipalité 91,39 $ la tonne métrique de sel fournie par Mines Seleine, division de K + S Sel Windsor Ltée. Mont-Saint-Hilaire a procédé à un achat regroupé mené par l’Union des municipalités du Québec (UMQ). En contrepartie, la municipalité bénéficie d’une baisse de 1,55 % pour le contrat de ramassage de la neige qui a été adjugé à Yves Guertin au montant annuel de près de 88 000 $. M. Guertin a une entente de cinq ans avec la municipalité.

Travaux sur le chemin de la Montagne
À la suite d’une intervention d’un citoyen, le directeur général Daniel Desroches a apporté des précisions sur les travaux d’asphaltage et d’aménagement d’accotement cyclable effectués l’an dernier sur le chemin de la Montagne. Rappelons qu’il y a eu des travaux dans le secteur pendant plusieurs mois à l’été 2016. Toutefois, il y a eu rapidement par la suite des dommages causés par la pluie et on a dû refaire des travaux sur le chemin de la Montagne. «Quand il y a des malfaçons dans le contrat, c’est repris par l’entrepreneur. Il y en a eu quelques-unes qui ont été assumées par l’entrepreneur. Il y a eu aussi des modifications, des corrections et travaux additionnels demandés par la Ville après avoir constaté ce qui s’était produit. Il faut aussi regarder au niveau de la conception. Il y a déjà plusieurs intervenants, ça va être complexe pour démêler tout ça au niveau de la responsabilité.»

Jean-Pierre Brault se défend
Le conseiller sortant du district de Rouville qui sollicite un nouveau mandat, Jean-Pierre Brault, affirme avoir entendu durant son porte-à-porte que c’est sa compagnie qui aurait obtenu le contrat pour la nouvelle caserne de pompier. Entrepreneur en construction, l’élu a tenu à rectifier les faits en spécifiant que c’est l’entreprise Bâtiment Québec qui a obtenu le contrat. «Je n’ai pas soumissionné, je n’ai pas le droit de le faire vu que je suis conseiller municipal. J’espère que ces ragots sont terminés», a notamment déclaré M. Brault.

Trottibus
Un projet de Trottibus devrait voir le jour pour l’école Au-Fil-de-l’Eau. Trottibus consiste à mettre sur pied un groupe d’enfants qui marchent entre l’école et la maison, accompagnés de bénévoles, selon un horaire et un trajet prédéterminés. Deux tracés ont d’ailleurs été réalisés pour cette initiative de la Société canadienne du cancer, soit un parcours quittant le parc du Massif et l’autre débutant de la rue de l’Atlantique. Des panneaux délimiteront le parcours.

image