13 mai 2015
Démantèlement d’un important réseau de contrebande d’alcool
Par: L'Oeil Régional
Démantèlement d’un important réseau de contrebande d’alcool

Démantèlement d’un important réseau de contrebande d’alcool

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), a procédé mardi à l’arrestation de plusieurs individus, dont Luca Gaspari de Saint-Basile-le-Grand, qui sont soupçonnés d’être impliqués dans un vaste réseau de contrebande de vin basé sur la réserve de Khanawakhe.

Luca Gaspari, un œnologue d’origine italienne de 52 ans, serait le cerveau de l’affaire, selon  ce que les policiers ont affirmé à La Presse.  Des accusations ont été portées contre 12 personnes au Palais de justice de Longueuil.  Elles auraient fraudé le fisc de 14 M$, entre 2010 et 2014, ce qui représente l’une des plus importantes fraudes en matière de contrebande d’alcool au Québec. Le réseau importait du vin d’Europe, le transformait en une vingtaine de marques et le revendait illégalement à travers tout le Québec et dans certains secteurs de l’Ontario.

À ces arrestations s’ajoutent également les importantes saisies de vin effectuées lors des perquisitions menées par les policiers en décembre et janvier derniers. Ceux-ci ont mis la main sur quelque 89 000 litres de vin de contrebande. Au total, 32 perquisitions ont été effectuées, essentiellement dans des résidences et aussi dans quelques entrepôts.

L’enquête a été menée par l’unité ACCES alcool (Actions concertées pour contrer les économies souterraines) du SPVM, avec la collaboration de la Sûreté du Québec (SQ), de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et du Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE). Le projet d’enquête a débuté en janvier 2014 à partir d’un recoupement d’informations qui aura permis de mettre au jour et de démanteler cet important réseau de contrebande d’alcool.

Les arrestations ont été effectuées à Montréal, dans la grande région métropolitaine et en Ontario avec la participation des services de police de Laval, de Repentigny, de Mirabel, de Châteauguay, de Saint-Jérôme, de la Régie intermunicipale de Richelieu-Saint-Laurent, ainsi que de la Sûreté du Québec, du Service de police d’Oakville et de la Police provinciale de l’Ontario (OPP).

 

image