26 janvier 2016
Dek hockey: saison 2016 incertaine
Par: Denis Bélanger
Dek hockey: saison 2016 incertaine

Dek hockey: saison 2016 incertaine

La perte du site de dek hockey à Mont-Saint-Hilaire pourrait avoir des conséquences négatives sur les activités à Belœil pour l’été prochain.

 «À un seul terrain, et avec les exigences à respecter, ça devient difficile d’opérer et accommoder tout le monde. La perte du terrain à Mont-Saint-Hilaire a fait très mal pour le sport et ses adeptes», dit Daniel Cliche, des Entreprises IHL, qui s’est tourné vers le privé afin de trouver une solution pour la saison 2016.  

La Ville de Mont-Saint-Hilaire a laissé entrevoir à M. Cliche la possibilité de consacrer un terrain pour le dek hockey dans le parc industriel. Selon le maire Yves Corriveau, un tel projet pourrait se concrétiser en 2017.

«Ça demande un changement de zonage et le gouvernement du Québec n’est pas très fort à changer le zonage dans les parcs industriels. La porte qui est ouverte est de le mettre (dek hockey) sur le terrain de la Ville. En 2016, on va regarder toute la planification de notre parc industriel.»

Rappelons qu’à l’automne 2015, le Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire avait décidé de mettre fin aux activités de dek hockey extérieur. Une poignée de citoyens se plaignaient depuis des années du bruit et de l’achalandage. Le Groupe Sportscene n’avait pas le goût d’investir des énergies et de l’argent supplémentaire dans l’aventure. Au fil des années, les gestionnaires ont su bâtir une ligue de 64 équipes, comptant plus de 500 joueurs.

C’était une nouvelle doublement désolante pour M. Cliche, puisqu’il avait commencé en 2015 à gérer le dek hockey à Belœil.

L’entente  de trois ans exigeait que la dernière partie de la soirée se termine à 21h30 et que les lumières du parc soient éteintes au plus tard à 21h45. Ces mesures avaient d’ailleurs porté ses fruits selon la Ville de Beloeil. Rappelons qu’auparavant, sous l’ancien gestionnaire, le dek hockey attirait les mécontentements des voisins du parc Alfred-Nielsen.

image