11 novembre 2016
Déjà 1000 histoires de lues à quatre ans!
Par: Karine Guillet
La bibliothécaire Sophie Morissette, Charles Lafrance et sa mère Zahra Bouna Aly partagent un bon moment devant l'un des nombreux livres de l'enfant.

La bibliothécaire Sophie Morissette, Charles Lafrance et sa mère Zahra Bouna Aly partagent un bon moment devant l'un des nombreux livres de l'enfant.

LOISIR. harles Lafrance n’a que quatre ans, mais il a déjà feuilleté les pages d’autant de livres que certains adultes en toute une vie. Inscrit depuis près de six mois au défi Raconte-moi 1001 histoires de la bibliothèque de Belœil, il est devenu le premier enfant, il y a quelques semaines, à compléter l’exploit.

Charles montre fièrement la bibliothèque familiale, où se mélangent des volumes plus récents aux livres que ses parents lisaient en enfance. Le garçon est d’ailleurs déjà un fidèle abonné de la revue Pomme d’Api, qu’il est impatient de découvrir chaque mois.

La mère de Charles est elle-même une grande lectrice. Elle lit d’ailleurs des histoires à son fils depuis sa naissance. «Charles adore lire. Il peut passer une bonne demi-heure avec une pile de livres à regarder les images» explique Zahra Bouna Aly. 

La lecture avant l’école

Le programme Raconte-moi 1001 histoires est destiné aux enfants  de 0 à 6 ans. Le but est d’inciter les familles à lire au moins 1000 histoires avant l’entrée à l’école. Les familles peuvent relire plusieurs fois la même histoire et tous les types de livres sont admis.

«Il y a beaucoup plus d’enfants qu’on le pense qui n’ont jamais lu de livre avant d’arriver à l’école», explique la bibliothécaire Sophie Morissette, une ancienne enseignante.

Les enfants qui s’inscrivent doivent colorier des pictogrammes sur une affiche   correspondant au nombre de livres lus. Les enfants ont quatre affiches à compléter, de 250 livres chaque.

Parmi les 400 inscrits aux programmes, un seul autre enfant que Charles a pour le moment complété 750 histoires. Mme Morissette s’est d’ailleurs dite surprise de la vitesse à laquelle Charles avait complété les quatre affiches, puisque la bibliothèque s’était donné un an avant que les premiers participants ne terminent le programme.

Lecture au quotidien

Si la lecture faisait toujours partie du quotidien de la famille (Charles peut feuilleter une dizaine de livres ou de revues par jour), la mère dit avoir été surprise du nombre de livres que consomme son fils lors du décompte dans le cadre du concours.

La lecture occupe environ 45 minutes dans le quotidien de la famille, sauf la fin de semaine.

Un programme qui fait des petits

La bibliothécaire Sophie Morissette a eu l’idée de lancer un programme de lecture pour les enfants de 0 à 6 ans après avoir assisté à la conférence de l’économiste Ianik Marcil, où il relatait qu’un pays qui augmente de 1% le taux de littératie augmente aussi son PIB de 1,5%.

Alors que la bibliothèque prévoyait atteindre 280 inscriptions en un an, déjà 400 enfants sont inscrits au programme. Près de 35 enfants ont déjà lu 250 livres alors que neuf en ont complété 500.

Déjà, d’autres bibliothèques de la Montérégie ont approché la bibliothécaire pour reprendre son programme dans leur ville.

Si elle ne peut pas directement lier la création du programme à la hausse du taux de fréquentation, Mme Morissette constate quand même que de plus en plus de familles se sont inscrites à la bibliothèque cette année.

image